NEW YORK VIP
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -37%
Ecran PC Gamer Incurvé – ACER – ...
Voir le deal
179.99 €

 

 *Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]*

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Carrie Evans
Sweet Devil•
Carrie Evans


Nombre de messages : 755
Age : 36
Job : ☼Actrice Of Course...☼
Âge : 22 ans
Date d'inscription : 07/05/2007

VIP Index
Côté Coeur: Il faut trouver la clé, et elle est bien cachée!
Côté Lit: Pour ça, pas besoin de clé, je suis toujours OPEN!
VIP Appeal:
*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Left_bar_bleue80/100*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Empty_bar_bleue  (80/100)

*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Empty
MessageSujet: *Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]*   *Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Icon_minitimeMar 8 Jan - 21:45

Il était midi, à peu près, quand Carrie décida de prendre une pause pour manger un peu ! Non pas qu’elle crève de faim, mais bon, depuis 5 heure ce matin, pour tourner aux aurores, il fallait bien avouer que le café et les croissants étaient déjà bien loin…Alors, elle demanda sa pause, et tous allèrent jusqu’à la cantine pour manger tous ensemble ! Mais aujourd’hui, sans vouloir faire sa starlette (enfin un peu quand même !), Carrie prit la décision de commander au traiteur chinois un plateau repas et de se faire livrer dans sa loge personnelle…En fait, elle voulait regarder les nouveaux épisodes de « Half man and me », une nouvelle série totalement déjantée, mais qui surtout allait être le gros concurrent de sa série à elle ! Alors imaginez la tronche des gens autour d’elle si elle avait le malheur de demander à regarder le show, elle aurait pu certainement se faire haïr encore plus…Elle parti donc, en prenant soin d’expliquer aux autres qu’elle avait mal au ventre et qu’elle voulait simplement se reposer, c’était très mal de mentir, mais au moins elle serait tranquille…Pendant ce temps elle pourrait appeler sa mère, cela faisait une éternité, et vu qu’elle ne mélangeait jamais vie professionnelle et vie privée, elle était tranquille ici, pour passer son coup de fil…Elle attendit tout de même que Niang arrive, son livreur attitré, et lorsqu’elle fut installé sur le divan de sa loge, elle pu allumer la télé, commencer à mordre dans ses nems savoureux, et prit son téléphone pour faire comme chez elle en fait…Elle composa le numéro, et attendit que la douce voix de sa maman décroche…

« Oui, j’écoute ? »

C’était bien elle ! Elle avait ce timbre de voix méfiant, mais tellement agréable ! Carrie avait toujours dit qu’elle aurait pu devenir opératrice téléphonique, que n’importe quel homme qui tombait sur elle, aurait pu tomber sous le charme de sa voix…Elle plaisantait toujours à ce sujet, mais aujourd’hui, c’était juste pour prendre des nouvelles…

« Maman, c’est Carrie ! Je suis en pause là, alors vu que j’ai deux heures devant moi, je me suis dit que j’allais t’appeler, ça faisait un petit moment que je l’avais pas fait…Alors comment ca va par chez toi ?

-Oh bah ma foi, pas trop mal ma douce…J’ai du courrier pour toi, je te l’ai fait suivre ce matin même, j’avais même deux bouquets de fleurs, un pour toi et un pour moi…Je suis une star ici maintenant, je suis la mère de la Grande Carrie Evans, je sais pas si tu te rends compte…Par contre, le garçon qui te suis partout, a aussi envoyé un courrier, il ne cache même plus son identité au dos de la lettre, je te l’ai envoyé dans une autre enveloppe, parce que je sais que Ryan ne l’aime pas trop… »

Et voila, la conversation était partie, et elles pouvaient discuter ainsi près de trois heures d’affiler en ayant toujours un truc nouveau à se dire, c’était fou à quel point la mère et la fille pouvaient être complices…Carrie était heureuse de savoir sa mère bien dans sa nouvelle vie de maman de Star, elle avait toujours eu peur qu’elle ne le supporte pas, mais visiblement, elle prenait les choses à cœur, et très bien ! Carrie était heureuse de voir qu’elle pouvait apporter à sa maman pas toujours gâtée par la vie, un peu de bonheur! Finalement, elles se quittèrent un peu plus tôt que d’habitude, Carrie avait offert à sa maman une semaine en thalasso, et elle débutait le lendemain, donc Madame Evans avait pas mal de choses à faire avant de partir…Carrie embrassa sa mère et la salua bien fort, pour finalement raccrocher avec un petit pincement au cœur, se disant qu’un petit quart d’heure en plus n’aurait pas été de refus ! Mais bon, sa maman avait des choses à faire, et Carrie un tournage en cours…Elle regarda sa montre, et elle s’aperçu qu’il lui restait presque une heure et demie à tuer le temps…La série était bien sur terminée, et rien d’autre d’intéressant ne passait à la télévision ! Que faire dans ses moments là ? Un petit tour, pour digérer…Carrie prit sa pochette avec son téléphone au cas où elle devrait retourner plus tôt sur le plateau de tournage, et se dirigea alors à l’extérieur des studios où se tournait la série…Deux ou trois fans étaient postés devant…

« Carrie tu es superbe ! Vraiment, j’ai hâte de découvrir la série, tu es une actrice formidable, je suis certaine qu’avec Jake vous allez former un duo du tonnerre…

-Ouais, t’as raison, on a tous hâte de vous découvrir à l’écran, enfin ton retour…

-Dis, tu as accès aux autres studios ? Il parait que Andrew Turner enregistre une émission de télé pas loin et on l’attend…Et puis vu qu’on sait que vous vous connaissez, si tu le vois, tu pourrais lui demander de venir nous signer des autographes ?

-Oh ouais, il est trop sexuellement magnifique…Il dégage un truc de malade, je suis totalement amoureusement fou de lui… »


En fait Carrie n’avait pas vraiment écouté, une seule chose avait retenu son attention, c’était Andrew Turner…Elle n’avait subitement plus du tout envie de faire le tour des studios sous peine de tomber sur lui…Il allait encore la prendre pour son âme sœur, lui chanter ses nouvelles chansons écrites rien que pour elle, et puis l’ennuyer à mourir, comme à chaque fois ! Ce type, c’était un genre de petite marionnette de chiffon, avec laquelle Carrie jouait, comme bon lui semblait ! Elle pouvait coucher avec lui, elle pouvait même faire monter la pression , décider au dernier moment qu’elle n’avait plus envie et le jeter dix minutes après, il s’en foutait, c’était un signe que finalement, elle l’aimait dans le fond…Ouais, mais bon, bien au fond d’elle hein ! Il était fou d’elle, mais tellement niais, qu’elle ne le supportait pas longtemps ! Il était bien brave certes, même très sympa, mais tellement mou, et sans conversations intéressantes, que c’était une corvée de coucher avec lui, même s’il fallait avouer qu’il pouvait rendre bien des services en temps de disette accrue ! Elle observa alors ses filles, et ce garçon (XD) qui étaient complètement raides de Andrew…Ce type venait dire « sexuellement magnifique », et « totalement amoureusement fou », c’était totalement ridicule, mais bon, que Andrew se rassure si Carrie ne voulait pas de lui, il avait du succès auprès des nanas, et si jamais ça marchait pas, il avait du succès auprès des mecs…Etre bi de nos jours, c’était devenu presque normal ! Elle leur sourit, en signant des morceaux de mouchoir tout chiffonnés, mais bon, c’était un rêve pour eux d’obtenir la petite signature tant convoitée…Elle ajouta simplement…

« Oui, je manquerais pas de lui dire, si jamais on se croise ! »

Puis elle tourna les talons, retournant en direction du plateau, en prenant soin d’éviter le grand blond, qu’elle ne supportait que très très peu…En chemin, elle croisa plusieurs filles qui parlaient de lui, Carrie riait à chaque fois qu’elle passait à coté d’elles, en se disant qu’elle avait donc finalement, la chance qu’il soit à ses pieds…Andrew Turner était convoité ?! Comment donner à Carrie l’envie de s’amuser un peu ? Très simple, faites monter la sauce, en croisant des gens de toute part qui ne parlent que d’une chose…Ca lui donne l’envie irréfutable de détruire cette chose…Et puis si en plus, ça concernait son petit « toutou », c’était doublement jouissif ! Elle regarda sa montre, et son portable se mit à sonner…Rohh, jamais quand il faut ! Elle décrocha alors, et répondit d’un ton un peu sec…

« Pardon Carrie de te déranger, mais c’est Charlotte, ton assistante plateau, voila, en fait, on va repousser la suite du tournage à demain, on a appris que tu avais mal au ventre, et on a vu que tu n’étais plus dans ta loge…Donc, on a ce qu’il faut pour le moment, la scène de baiser, on la verra demain, on va tourner que avec Jake, donc, tu as ta fin de journée ! Reposes toi, et reviens nous en forme pour demain ! »

Le bip de la fin de conversation retentit à l’oreille de la jeune Evans qui était toute excitée du fait qu’elle puisse faire ce qu’elle voulait de sa journée…Faire la misère à Turner(e) [Pour la rime XD] ! Elle remit alors son téléphone dans sa pochette, puis reprit son chemin, elle était entrée dans un studio, sans même y faire attention, elle écrivit un texto à Ryan pour le prévenir qu’elle allait s’amuser un peu, et qu’elle ne savait pas comment la soirée allait se terminer…Avec ce genre de personne, vu qu’on peut tout tirer de lui, elle s’attendait à tout ! Tout ce qu’elle voudra elle l’aura, alors, autant prévenir les autres, qu’elle allait surement être absente un bon moment ! Ryan lui répondit en une fraction de seconde…

#Ouais, je vois de quoi tu veux parler, j’ai vu l’émission avec Andrew à la télé, et ça se passait dans les mêmes studios…Amuses toi bien, mauvaise fifille ! MDR#

Carrie se mit à rire et frappa violement dans quelque chose, ou plutôt dans quelqu’un…Elle releva les yeux, et alors qu’elle allait hurler sur la personne, elle tomba nez à nez avec…Andrew Turner ! A croire que même le Bon Dieu voulait ce moment de pure rigolade, sans blasphémer bien sur ! Elle oublia vite sa colère, et son visage crispé passa de suite à une expression tellement douce, qu’on aurait cru qu’elle était contente de le voir…Bah en fait, elle était contente de le voir, pas dans le sens que lui devait le croire, mais bien dans le sens, que sans forcer, elle tombait sur ce qu’elle cherchait, et qu’elle allait enfin pouvoir s’amuser un peu…Elle lui sourit timidement, avant d’ajouter…

« Andrew, ça fait super longtemps que je t’ai pas croisé…Comment vas-tu ? J’ai entendu dire que tu avais enregistré une émission, donc vu que j’ai mon après midi, et que je tourne dans un studio à coté, j’allais partir à ta recherche pour passer un moment ensemble…Enfin, si tu n’as pas autre chose à faire bien sur… »

Il n’avait jamais autre chose à faire quand elle se montrait si douce avec lui…Elle savait y faire…Et cela ne faisait que commencer…Autant vous dire, pauvre Andrew !
Revenir en haut Aller en bas
http://popcity.niceboards.net/
Andrew Turner
|| [What if] my Queen doesn't love me ? ||
Andrew Turner


Nombre de messages : 46
Job : Chanteur Abandonné
Âge : 23 ans
Date d'inscription : 05/01/2008

VIP Index
Côté Coeur: Oh jolie Carrie, je t'aime tant et je suis à tes ordres ♥
Côté Lit: Ma Carrie, quand elle le désire ...
VIP Appeal:
*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Left_bar_bleue70/100*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Empty_bar_bleue  (70/100)

*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Empty
MessageSujet: Re: *Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]*   *Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Icon_minitimeMer 9 Jan - 20:48

L’avantage d’être connu, c’est d’avoir un planning à la fois chargé mais aussi totalement cool. Je vous explique : ok, il y a des dizaines de plateaux de télévision à faire, rechanter cinquante fois la même chanson face à un public, répondre toujours aux mêmes questions stupides, courir en studio pour continuer d’enregistrer le prochain album, sans oublier toutes les sorties mondaines où il faut afficher sa petite tête pour que les gens vous remarquent, sachent que vous existez et que vous ne soyez pas juste un phénomène de mode de quelques albums avant de repartir. Quand on a la chance de faire partie du gratin VIP new-yorkais, il fallait s’accrocher à ce bonheur encore et toujours, ne pas baisser les bras pour faire toujours mieux que l’album précédent. C’était ainsi qu’Andrew Turner voyait sa célébrité. Lui qui n’avait jamais eu la vocation d’être un chanteur aussi reconnu, se considérant seulement comme un petit chanteur amateur qui prenait sa guitare pour faire de jolies déclarations mais pas plus. Ou alors pour bosser dans ce restaurant quand il était encore étudiant mais pas plus. Il ne s’imaginait pas remplir des salles entières, juste lui sur scène, sa guitare et ses musiciens pour un bel acoustique. Sans oublier les fans qui connaissaient ses chansons sur le bout des doigts. J’aurais bien voulu vous dire que c’était des nanas hystériques pour la plupart mais il y avait des mecs, d’ailleurs Andrew avait failli exploser de rire quand un gars lui avait demandé un autographe en précisant qu’il l’adorait à la folie. Oh il en verrait d’autres des comme ça, il y avait toujours un tas de fans devant les studios quand il allait enregistré une émission.

Comme aujourd’hui d’ailleurs. Une émission de variété où il venait chanter sa chanson nommée « Cassie ». A la base, ce n’était pas le prénom initial mais Carrie Evans, puisque c’est d’elle qu’il s’agissait, lui avait interdit de mettre son nom comme ça. Alors pour garder le rythme, il avait transformé les R en S, c’était aussi simple. Evidement, c’était un carton. Attendez, un beau mec cheveux au vent avec sa guitare qui chante une jolie balade d’amour, ça en faisait craquer plus d’une. Mais même si Andrew aurait pu se faire pas mal de filles, cela ne l’intéressait pas. Non seulement ce n’était le genre d’être le gars d’un soir mais aussi que la seule femme qu’il voulait jouait un peu avec lui depuis environ une année. La belle Carrie Evans. Pour lui, ils étaient ensembles sinon elle ne le rappelerait pas aussi souvent mais pour elle, c’était plutôt un jouet, un passe temps. Un bouche-trou. Chacun à sa vision des choses. Mais Andrew ne le disait jamais publiquement, c’était interdit sur ordres de la Reine Carrie et lui, comme un bon toutou s’y pliait. Il pensait un peu à tout ça dans son taxi qui l’emmenait dans les studios à Brooklyn. Il allait arriver pile à l’heure, ce qu’il détestait car il devra laisser les fans en plan.

Et le voila arrivé par une petite entrée, sa guitare sur le dos pour l’émission qui allait être en direct, ce qui changeait de la plupart des émissions américaines. C’était pour une chaîne plutôt connue où les artistes de tout genre venaient faire leur promo. C’était sympathique, ça changeait des énormes talk show où tout le monde se succédait sans vraiment d’ordre, juste comme des moutons. Avant de passer devant les caméras, un petit tour à la coiffure. Ses longs cheveux blonds n’étaient difficile à coiffer, on lui fit tomber quelques mèches devant ses yeux, le fit tout beau avant de le lâcher. Il lissa sa chemise bleue claire s’accordait à merveille avec son jean et ses chaussures. Pendant que le présentateur parlait, lui s’installait sur son tabouret, prêt à chanter. Après les applaudissements et quelques hystériques, il commença à chanter. C’était peut être son nouveau single mais on voyait les fans qui connaissaient l’album par cœur. Ce serait la dernière chanson avant le nouvel album qui allait sortir d’ici quelques mois. Le refrain était repris dans le public, on ne les entendait pas mais les caméraman les filmaient de temps en temps.


♫ Cassie things you do
Make me crazy ‘bout you
Why you leave, stay with me
Please, still a night for me ♫


Puis une petite interview de routine où, tout content, le jeune homme racontait que cette chanson était pour une demoiselle qui lui est très cher. Un peu toujours les mêmes choses mais Andrew ne se lassaient pas de parler de Carrie, même à mots couverts. Puis il fut remercié, applaudi et reparti dans les coulisses. Là, il rencontra Richard, un ami à lui puis ils se mirent à discuter tout en marchant, croisant d’autres personnes, surtout des jeunes filles qui lui faisaient des larges sourires. Il leur rendait poli et ne pensant jamais à mal. Cela faisait bien quelques minutes qu’ils discutaient musique quand quelqu’un lui rentra dedans. Oh mais quelle ne fut pas sa surprise en voyant Carrie. Et quelle transformation ! Ses yeux bleus se mirent à briller, non pas avec des étincelles mais plutôt des firmaments. Un large sourire se dessina sur son visage et ne sut pas quoi dire pendant quelques secondes. Elle le cherchait ! Ca prouvait bien que d’une certaine manière, elle était attachée à lui, du moins c’est ce que le chanteur croyait.

Oh Carrie, ça me fait si plaisir de te voir, tu … tu m’avais manqué.

C’était fou comme il était tout doux en la voyant, limite carpette et ça le rendait tellement niais.

Passer l’après midi avec toi ? Bien sûr, je n’ai rien à faire … Enfin je devais passer aux studios mais j’irais demain. Juste, il faudrait que j’aille voir si y a des fans dehors, juste cinq minutes … enfin si tu veux sinon je reste.

Vraiment un toutou celui là ! Carrie s’amusait à le faire tourner en bourrique à exiger ce qu’elle voulait de lui et bien sûr, cet idiot disait amen à toutes les paroles de la belle. Il y avait encore Richard qui se tenait là, attendant d’être présenté. Andrew se rendit compte et, dans un geste impulsif, prit l’actrice par la taille pour la rapprocher un peu de lui.

Carrie, je te présente Richard, tu sais c’était ma première partie au concert tu étais venue. Richard, voici Carrie Evans.

Il se tourna vers la jeune femme pour lui sourire mais eut le droit à un regard noir. C’est vrai, il ne devait pas s’approcher comme d’elle en public alors rapidement il retira son bras de sa taille et regarda le sol tandis que Richard salua la demoiselle.

Ravie de vous avoir rencontrée. Je dois y aller car je ne suis pas une grande star, moi je ne peux pas désister une séance en studio à la dernière minute. Bye !

Faisant un salut de la main, Richard partit. Andrew lui fit un signe similaire avant d’à nouveau regarder Carrie avec ses yeux d’amoureux transi qui allait bien avec son personnage, c'est-à-dire un toutou à sa mémère !
Revenir en haut Aller en bas
Carrie Evans
Sweet Devil•
Carrie Evans


Nombre de messages : 755
Age : 36
Job : ☼Actrice Of Course...☼
Âge : 22 ans
Date d'inscription : 07/05/2007

VIP Index
Côté Coeur: Il faut trouver la clé, et elle est bien cachée!
Côté Lit: Pour ça, pas besoin de clé, je suis toujours OPEN!
VIP Appeal:
*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Left_bar_bleue80/100*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Empty_bar_bleue  (80/100)

*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Empty
MessageSujet: Re: *Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]*   *Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Icon_minitimeJeu 10 Jan - 23:46

En fait, Carrie était toujours heureuse de voir que les mecs n’en pouvaient plus d’elle, dans le sens où, lorsqu’ils la croisaient, ils la trouvaient toujours très jolie. C’était assez prétentieux comme tendance, mais à vrai dire, quelle femme n’aime pas se sentir désirée ? Mais là, avec Turner, c’était assez différent. Complètement fou d’elle, il était toujours trop enjoué au fait d’être avec elle ! On entendait bien son timbre de voix qui changeait et surtout son sourire s’élargir, mais autant vous dire que Carrie elle, voyait tout ça d’un autre œil, elle n’avait pas tout vu, et surtout pas l’autre type qui était avec elle. Si elle avait su ça, elle aurait surement fait genre elle ne l’avait pas reconnu, et tant pis pour cette fois ci ! Mais là, elle s’était fait avoir, et devait faire bonne figure. Surtout que lui, affichait clairement le fait qu’ils étaient en « couple », chose complètement fausse, mais quand on est comme lui, on s’accroche à un rien pour être heureux. Plus Carrie l’observait, plus elle se disait qu’il était bête ! Dans sa façon de parler avec une voix niaise, et dans sa façon de se tenir comme un plouc, et puis surtout avec ses cheveux, qui étaient bien trop long et surtout bien trop gras, pour un mec qui aimait sa tignasse, c’était assez méchant pour eux de les traiter ainsi ! Selon lui, elle lui avait manqué, comment faire comprendre que elle pas vraiment ? C’était déplacé parc que ok, elle aimait le mettre minable, mais devant les amis, c’était malsain, quoi qu’elle s’en foute complètement ! Elle allait lui faire une remarque du genre qu’elle avait eu tellement de chose à faire que personne ne lui avait manqué, mais finalement, une chose bien pire encore arriva ! Alors qu’il expliquait qu’il était d’accord pour passer l’après-midi avec elle, après avoir signé des autographes, il s’approcha d’elle, et la prit par la taille en serrant bien fort, comme le ferait un petit ami, il n’aurait plus manqué qu’il l’embrasse goulument, et c’était bon, ils étaient ensemble pour toujours ! Carrie tourna la tête vers lui, les yeux noirs de colère, elle le poussa assez violemment, pour lui faire comprendre qu’elle voulait bien faire la gentille devant son pote, mais que ça s’arrêtait là…Il s’en aperçu seul, mais Carrie l’avait déjà poussé, et le pauvre du passer pour un nase devant son ami ! Mais c’était ça qui était bon, lui s’en foutait, il était certain que c’était une sorte de gêne qu’elle avait…Bien sur, c’était surtout de la honte ! Elle s’écarta alors de lui, en restant le regard droit vers l’autre garçon assez beau d’ailleurs ! Elle répondit tout de même à la question posée…

« Non, c’est bon, j’en viens moi de signer les autographes, par contre, tu iras seul, je t’attendrais cachée dans un coin, tu sais que j’aime pas trop qu’on nous voit ensemble, c’est pas top pour moi ! »

Qu’allait-il penser de ça ? Surement une preuve d’amour, qu’elle ne voulait pas le déranger lors qu’il était avec ses fans…Pourtant, la phrase était très claire de sens, et la tête du mec devant Carrie lui fit comprendre que lui, aurait totalement bien capté le message ! Alors pourquoi Andrew était il heureux qu’elle le malmène ? Il devait avoir un coté maso… Finalement, Andrew présenta le type à Carrie, qui ne se souvenait pas du tout de qui il était, pour tout avouer, elle n’avait pas assisté à la première partie, déjà que ça la gonflait d’y aller tout court, elle avait assisté à la moitié du concert, et lui croyait qu’elle était là depuis le début…Elle ne fit que hocher la tête, en se disant que la prochaine fois, elle viendrait pour la première partie, et repartirait avec lui plutôt qu’Andrew ! Il s’appelait Richard, elle n’aimait pas son prénom, pour elle il s’appelait Mikey, c’était parfait comme ça…Elle lui rendit la politesse…

« Ravie de t’avoir rencontré Mi…euh….Richard, bon courage à toi, et à une prochaine fois j’en suis certaine ! »

Avec le clin d’œil et le signe de la main qui allait avec…Andrew n’existait pas à cet instant, elle ouvrit d’ailleurs son téléphone, pour envoyer un texto à Ryan lui demandant si un de ces quatre il ne pourrait pas inviter un jeune artiste en devenir, pour un concert privé…Ou elle serait, bien sur ! Elle souriait puis releva le nez sur…Andrew, elle sursauta presque en lui disant…

« Ah oui, je t’avais oublié toi ! »

Sympa la nana ! Il se tenait droit comme un piquet, la guitare sur l’épaule, elle se demandait si elle pourrait un jour, le trouver mignon ? Surement avec les cheveux courts, tous les mecs sont toujours plus beaux les cheveux coupés. C’est une obligations pour elle, jamais les mecs qui ont les cheveux plus beaux qu’elle, ne finiraient dans son lit, elle avait toujours dit qu’elle aurait l’impression de coucher avec une femme, ce qui la dégoutait totalement, puisque oui, elle était surement une des seule personne non bi de NYC…Et Andrew, c’était pareil ! Si tous les mecs qui vivaient ici étaient voués à devenir bisexuels, lui, aimait trop Carrie pour aimer les hommes. Pauvre type, comme si elle, l’aimait ! Ok, elle avouait qu’il était très doué au lit, mais bizarrement, jamais la lumière n’est allumée, et elle lui avait demandé de se taire, pour éviter que cela ne la dégoute en plein milieu de la partie ! Sinon, c’était le Game Over assuré…Elle l’avait déjà fait d’ailleurs ! Un jour, il avait perdu la capote, et l’avait fait remarqué à haute voix, ni une, ni deux, Carrie hurla en roulant sur le dos, et en le virant à coup de pieds du lit, pour qu’il quitte l’appartement…Lui était dans une forme olympique, mais comme un bon garçon, il « comprenait » qu’il avait une chose mal, et partait la queue entre les jambes (XD) comme un toutou malheureux après la plus grosse bêtise du Monde. Le regard qu’il posait sur elle à cet instant même était tellement insoutenable qu’il fallait que cela cesse…elle mit sa main sur sa joue gauche puis lui tourna la tête de l’autre coté…

« Je t’ai dit un milliard de fois d’arrêter de me regarder comme ça, on dirait que tu as envi de m’embrasser ça me débecte, pas en public mince, je parle en chinois ou quoi ? »

Elle avait un ton sec et mal aimable, c’était affolant, et lui s’exécutait toujours, regardant ailleurs, comme si de poser les yeux sur elle était un pécher capital, et qu’il serait puni par le diable s’il continuait encore…Non, mais de toute façon, le Diable, il l’en était amoureux, alors maintenant, autant dire qu’il était perdu, pour de bon ! Carrie prit Andrew par la manche pour l’emmener dans un coin, un endroit où il n’y avait personne…Bon, à vrai dire, depuis Miltonfine, elle avait couché avec Un mec, et les temps de vaches maigres, il fallait toujours trouver un truc à croquer, un genre d’encas…Et un baiser lui irait parfaitement, elle regarda à droite et à gauche, avant de l’embrasser comme une tigresse, mais vraiment hein…Andrew embrassait bien, encore un point positif pour lui, et elle se sentait aimer quand même, c’était la seule raison pour le garder sous la manche en cas de besoin intense…C’est bien sur elle qui mit fin à l’étreinte, bien que lui aurait pu continuer encore, vu la tête qu’il fit lorsqu’elle s’arrêta…Elle ajouta simplement…

« Bon c’est cool, maintenant on va voir tes fans, je reste dans le porche pour qu’on ne me voit pas, et puis après tu me payes un café à la cafète des studios…En fait non, je veux un thé et des macarons à la pistache ! Allez hop, dépêches toi… »

Carrie était déjà partie en direction de la porte de sortie ! Vraiment Andrew était quelqu’un de nul, nul, à en rire !
Revenir en haut Aller en bas
http://popcity.niceboards.net/
Andrew Turner
|| [What if] my Queen doesn't love me ? ||
Andrew Turner


Nombre de messages : 46
Job : Chanteur Abandonné
Âge : 23 ans
Date d'inscription : 05/01/2008

VIP Index
Côté Coeur: Oh jolie Carrie, je t'aime tant et je suis à tes ordres ♥
Côté Lit: Ma Carrie, quand elle le désire ...
VIP Appeal:
*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Left_bar_bleue70/100*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Empty_bar_bleue  (70/100)

*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Empty
MessageSujet: Re: *Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]*   *Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Icon_minitimeVen 11 Jan - 15:21

Il faut préciser qu’Andrew n’était pas toujours aussi niais avec les gens. Ok, il est un peu concon, pas forcément des plus intelligents mais le chanteur a quand même un peu de jugeotte et un peu plus d’assurance, même s’il restait très gentil et souriant avec tout le monde. Mais quand Carrie apparaissait, c’était fini, il se laissait totalement faire. Limite si elle lui foutait une claque, il tendrait l’autre joue si ça peut lui faire plaisir. Les gens croient que c’est exagéré mais c’est sûrement plus proche de la réalité que vous pouvez le penser. Andrew était totalement accro de la jeune femme et même s’il ne devait récolter que sa méchanceté, hé bien il s’en contentait. Pourtant ce n’est pas faciles tous les jours car quand il l’appelle, il est de suite balancé sur le répondeur, elle lui refuse les soirées au restaurant, l’actrice n’est venue qu’une fois chez lui, elle lui impose des règles strictes et lui les suit, elle allait voir ailleurs et lui faisait comme si de rien n’était. Quel homme sensé accepterait ça ? Personne sauf lui, il était vraiment accro pour ne rien dire sur tout ça. Il voudrait parfois se rebeller, lui dire qu’il aimerait un peu plus d’attention mais non, trop peur de la perdre, qu’elle tourne les talons et s’en aille pour toujours. Alors voila comment le chanteur avait décidé de mettre sa fierté de côté, juste pour les beaux yeux d’une demoiselle qui l’ignorait en public mais jouait avec lui quand ils n’étaient que tous les deux. C’était toujours ça de pris, voila ce qu’il se répétait sans cesse. Alors il fallait faire attention aux paroles et aux gestes si, malencontreusement, ils se retrouvaient à parler devant quelqu’un comme maintenant face à Richard. Le bras autour de la taille allait lui coûter peut être cher mais tant pis, Andrew n’avait pas pensé à son geste, c’était machinal comme si Miss Evans était sa petite amie, officiellement parlant. Mais elle le poussa et puis quand il retira son bras, elle s’éloigna de lui comme s’il avait la peste. Pas de quoi être des plus réconfortant. Richard assistait à tout ça mais ne disait rien, tentant un peu de comprendre un peu la situation. S’il lui demandait un jour quelque chose à ce sujet, le chanteur resterait vague pour ne pas dévoiler le secret qu’il avait avec Carrie.

Puis quand il partit, Andrew attendit que la jeune femme décide de faire quelque chose. Il ne lui imposait rien. La seule chose peut être, c’était d’assister un jour à un de ses concerts pour qu’elle le voie sur scène. Et Carrie était venue alors c’était fini, il n’avait plus rien à lui demander, elle commandait. Point. Il osait à peine démarrer une conversation, de peur d’être envoyé sur les roses, ou plutôt dans les orties vu comment la jeune femme se comportait avec lui la plupart du temps. Alors il se contentait de la regarder, d’attendre patiemment qu’elle daigne lever les yeux sur lui, que leurs regards se rencontrent pour le faire sourire encore. Andrew ne se contentait de pas grand-chose avec l’actrice : sa présence, son regard, son sourire. Même s’il préférerait la toucher et l’embrasser à en perdre haleine, les petits bonheurs lui suffisaient amplement. Homme soumis ? Totalement mais ça ne le dérangeait nullement, comme je l’ai expliqué plus haut, il acceptait tout ce que faisait Carrie sans broncher car le choix était de façons absent alors ça allait plus vite. Mais même la regarder était parfois interdit. Comme maintenant où la blonde lui fit tourner la tête pour qu’il cesse. S’il avait envie de l’embrasser ? Bien sûr mais ne tenterait pas, sûr de se manger une baffe. Rien qu’à voir comment elle se comportait quand il la regardait alors que ce n’était rien. Les yeux étaient faits pour voir la beauté du monde et pour lui, c’était elle la plus belle. Mais il lui obéit, regarda ailleurs et tenta de se justifier.


Il n’y avait personne, je te promets sinon j’aurais rien fait mais tu es sublime, pardon …

De toutes manières, elle s’en foutait. Mais pas lui, il s’excusait à tout bout de champ car il n’était pas toujours à la hauteur de ce que la jeune femme attendait de lui. La décevoir était toujours une profonde tristesse aux yeux du jeune Turner, tout ce qu’il voudrait, ce serait de combler totalement la belle demoiselle mais elle ne lui laissait aucune marge de liberté alors c’était un peu difficile de faire toujours avec les moyens du bord, il se sentait parfois comme ces personnes qui partaient pour Survivor, l’émission de real-tv, où c’était la croix et la bannière dans le quotidien pour se nourrir. Lui c’était pour aimer. Carrie décidait de quand ils devaient se voir, quand ils s’embrassaient, quand ils couchaient ensemble … De tout quoi. Comme en cet instant où elle l’avait emmené dans un coin avant de l’embrasser comme une nana en manque. Oui elle décidait de même de la force de leur baiser. Autant en profiter de cette brève étreinte, Andrew en avait profité pour passer ses bras autour de la taille de la belle pour la rapprocher un peu plus de lui pendant qu’elle tenait la tête du jeune homme entre ses mains. Comme ça, il aurait pu tenir des heures entières sans s’en lasser mais encore une fois, l’actrice décidait de quand il fallait mettre un terme au baiser, même si celui-ci était passionné et où lui s’appliquait à tout donner pour lui faire plaisir. Quand elle se recula, le chanteur arborait un visage à la fois surpris et déçu de la durée de cette embrassade si courte. Hochant de la tête, il allait voir ses fans avant d’aller rejoindre sa demoiselle chérie, qui ne le chérissait pas du tout ! Alors qu’elle se tenait sous le porche, à l’abri des regards des fans qui se tenaient à l’extérieur, Andrew lui laissa sa guitare pour sortir léger.

Je peux te la laisser ? La dernière fois, y en a un qui a arraché les cordes … Enfin je la pose là, je reviens !

Et le voila passant tout d’abord la tête puis sortit totalement en voyant les fans qui attendaient tranquillement mais certains poussèrent des cris hystériques en le voyant apparaître. Heureusement qu’il y avait les barrières, sinon le pauvre, il n’aurait pas donné cher de sa peau. Alors il faisait le tour, à signer des autographes, voir les appareils photos un peu partout qui le mitrailler, quelques fans qui avaient le droit à des photos avec lui. Ils étaient tous contents mais même si lui faisait des sourires, il n’avait qu’une chose en tête : retrouver Carrie.

Andrew, on a vu Carrie toute à l’heure. Tu sais elle est vraiment jolie, vous feriez un trop beau couple.

A cet instant, il fut gêné. Il ne pouvait pas dire que lui aussi y pensait mais c’était interdit de parler de lui et l’actrice. Alors il fit un large sourire en rendant l’album dédicacé.

C’est vrai qu’elle est très belle.

Tu pourras le lui dire quand tu la verras.


Il resta quelques minutes avec ses fans, le temps de faire un peu le tour, discuter de son album qui sortirait d’ici quelques temps et d’une probable tournée si tout se passait bien. Les fans étaient tout heureux et Andrew les salua de la main avant de rentrer à nouveau dans le studio où se trouvaient la jeune actrice et sa guitare. Il avait toujours l’air intimidé quand il la voyait, elle dégageait tellement de choses, c’était incroyable. Si pour certains, Miss Evans était une pétasse de première catégorie, lui se disait qu’elle pouvait incroyablement douce quand elle le voulait. Seulement si ELLE le souhaitait et elle le malmenait le chanteur mais pour lui c’était normal car le côté garce faisait partie de sa personnalité. Il était sûr qu’elle était pareille avec tout le monde.

Voila. Il y a même une fan qui m’a dit de te dire que tu étais très jolie. Je ne la contrarie pas, plus je te vois et plus je te trouve magnifique.

Il regarda un instant autour de lui et personne ne semblait daigner se promener, sûrement car c’était la pause déjeuner, tout le monde était dans son coin, à la cafèt’ ou dans sa loge entrain de manger. Tant mieux car il fit ce que Carrie détestait mais que lui ne pouvait s’empêcher de tenter : prendre les devants et l’embrasser. Il s’en était ramassé des baffes à cause de ça mais réitérait toujours la fois d’après. Elle était trop tentante alors il s’approcha pour l’embrasser mais à peine avait il effleuré ses lèvres qu’elle le repoussa. C’était totalement évident mais lui s’accrochait à l’espoir qu’un jour elle le laisserait faire. Carrie avait pas mal de force alors il fit quelques pas en arrière en se mordant la lèvre inférieure. Tentative ratée. Il fallait passer à autre chose alors, pour que cet après midi se passe aussi bien que possible.

Tu m’avais dit que tu avais faim, je t’emmène manger ou on se fait livrer si tu ne veux pas aller dans un endroit plein de monde.

Totalement aux petits soins pour sa belle. Vraiment, ce garçon était une crème, un peu trop mais personne n’est parfait en ce monde.
Revenir en haut Aller en bas
Carrie Evans
Sweet Devil•
Carrie Evans


Nombre de messages : 755
Age : 36
Job : ☼Actrice Of Course...☼
Âge : 22 ans
Date d'inscription : 07/05/2007

VIP Index
Côté Coeur: Il faut trouver la clé, et elle est bien cachée!
Côté Lit: Pour ça, pas besoin de clé, je suis toujours OPEN!
VIP Appeal:
*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Left_bar_bleue80/100*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Empty_bar_bleue  (80/100)

*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Empty
MessageSujet: Re: *Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]*   *Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Icon_minitimeLun 21 Jan - 22:58

Andrew était touchant dans le fond…Non pas que Carrie soit tombée subitement sous son charme, mais parfois, des moments de lucidités très soudains, lui faisait voir la vérité en face…Elle n’était qu’une peste qui profitait d’un mec un peu gauche et niais et de surcroit amoureux ! Quoi de pire ? Bah pas grand-chose à vrai dire, c’était surement la pire chose qui pouvait arriver à ce pauvre gars…Mais il devait vraiment l’aimer la Carrie ! Elle l’observa s’éloigner, et elle regardait les fans qui hurlaient, et qui demandaient des autographes, elles semblaient tellement folles de lui, elle était presque rendue à se dire que c’était injuste ! Elle ne l’aimait absolument pas, il avait tout pour la faire fuir…De trop longs cheveux, un caractère bien trop malléable, et puis une façon de parler totalement énervante ! Et ces filles étaient complètement folle de son corps, de sa bizarre passion pour ses cheveux et de tout ce qui l’entourait…Ses chansons cartonnaient, et Carrie savait parfaitement qu’elles étaient toutes faites pour elle…On connaissait par cœur ses sentiments en écoutant son dernière album, Carrie l’avait acheté le soir où elle avait été au concert, quand même, et elle l’avait écouté un matin en faisant le ménage…Elle avait été très agréablement surprise des mélodies, parfois un peu trop mélancoliques, mais c’était très reposant d’écouter tout ça ! Et puis, surtout, elle avait entendu certains morceaux où elle avait compris de suite de quoi il parlait, parfois d’un diner chez lui, d’autre fois d’une nuit qu’ils avaient partagé…C’était presque intimidant et gênant à tel point il décrivait les moindres détails avec une passion incomparable…Personne ne savait qu’ils entretenaient ses rapports, et tant mieux d’ailleurs, Carrie aurait surement honte d’être surprise avec lui, dans un moment délicat…Et si, aujourd’hui, lorsqu’elle l’avait embrassé, quelqu’un de caché quelque ^part avait filmé la scène et l’avait déjà vendu à un journal pour qu’il s’en serve pour faire des articles…Ca serait affreux pour Carrie, elle ne serait plus jamais tranquille ! A vrai dire, Miltonfine serait lui tranquille…Imaginez, en gros titre sur le VIP Inside, Miltonfine a quitté Carrie qui s’est réfugié dans les bras de Turner…Ou encore mieux, Carrie trompe Miltonfine…Dans les deux cas, le pseudo couple serait alors brisé et ils seraient tranquille ! Enfin lui, parce qu’elle serait sous les courriers, sous les coups de fils…C’était inimaginable d’ailleurs !

Elle se mit à penser que, forcément, un journal, peu importe lequel, allait surement bavarder sur Jake et Carrie ! Ce serait tellement simple de faire ça, imaginer une relation entre deux personnes, et au lieu de mettre des photos des deux s’embrassant pour de vrai, ils publieraient des photos du tournage, volées, en mettant en gros titres « qu’ils ne se cachaient plus »…Foutaises ! Jamais, au grand jamais, elle ne pourrait mettre sa langue dans la bouche, d’un type qui dit tant de choses méchantes…Et la poêle ne se fout pas du chaudron là ??? Elle observa ensuite la guitare à ses pieds, et comme si, elle avait le droit de tout faire, elle se mit accroupie puis ouvrit la pochette…Des partitions, la guitare bien sur, et puis des paroles…Toujours sur Carrie, elle aurait pu le parier ! Les mots qui se succédaient étaient elle, blonde, cheveux longs, des mains fines, une langue parfois dure…Cette dernière phrase la choqua d’ailleurs, de quoi voulait il parler là ??? Enfin, elle remit tout à sa place…C’était mignon quand même ! Il fit demi tour, et Carrie l’attendit avec un sourire, en fait, elle ne s’en était pas du tout rendu compte, mais il avait une démarche si particulière qu’elle n’avait pu se retenir de sourire…Lui allait surement prendre ça comme quelque chose de génial, presqu’un miracle, si ça lui faisait plaisir ! Il entra dans l’entrée, en lui expliquant qu’une fan avait dit que Carrie était jolie…Venant des fans, elle était toujours touchées des compliments, elles la voyaient comme une sorte de modèle, chose qu’elle n’aimait pas plus que ça, mais c’était toujours très flatteur…Carrie hocha de la tâte avec un sourire, il regarda a droite à gauche, surement pour vérifier qu’il n’y ait personne, et ajouta qu’il ne contredirait pas, et qu’elle était « magnifique ». Sur le coup, Carrie piqua son fard, parce que c’était un compliment, peu importe de qui il venait, puis elle le regarda avec insistance, en lui tenant le menton entre ses longs doigts fins…

« Tu vois quand tu veux, tu réussis parfaitement à faire ce que je te demandes…Si tu me prouves encore une ou deux fois que tu mérites une récompense, tu pourrais l’avoir dès aujourd’hui ! »

C’était pleins de sous entendus, mais Carrie aimait ça, jouer sur les mots, la subtilité pour affrioler une personne…What else ? Ils avancèrent un peu, plus pour se cacher qu’autre chose, puis, Andrew rappela la faim de Carrie, qui n’avait pas disparue, bien au contraire…Et encore une fois elle vu surprise de voir qu’il retenait parfaitement la leçon…Bon chien, il mérite un su-sucre ! Carrie s’avança délicatement vers Andrew pour simplement déposer un tendre baiser sur ses lèvres…

« Et tu n’oses imaginer ce que tu pourrais avoir si tu continues sur cette voie mon petit Turner… »

Elle le prit par la main, et la course pour se dérober dans un endroit sans personne continua…Ils sortirent dehors du studio où était Andrew pour passer dans celui où Carrie tournait, elle avait une loge, où personne ne devait entrer, sous peine d’une mort lente et affreusement atroce ! Elle tirait toujours Andrew, et sans avoir prononcé un seul mot, ils parvinrent sans croiser personne devant la porte de la loge de Carrie, mais au loin elle avait vu Jake, et puis son assistante plateau à elle…Mince ! Elle poussa Andrew dans sa loge, Jake entra dans sa propre loge, elle lui fit un petit signe tandis que son assistante vint à la porte de Carrie… Carrie claqua la porte, elle s’adossa avant que la jeune femme lui parle…

« Tu n’es pas partie Carrie, ça tombe bien, je voulais voir avec toi le planning pour demain, on peut entrer dans ta loge pour voir ça…

-NON ! »

Carrie fit une croix avec ses bras sur la porte, comme pour la bannir, Charlotte la regarda bizarrement, comme si elle avait vu une folle, ce qui n’était pas totalement faux d’ailleurs ! Carrie se reprit mettant une mèche de cheveux derrière son oreille…

« On peut faire ça ici, j’allais partir de toute façon, tu veux savoir quoi ?

-Euh…ben…Oui, euh…Oui, voila, ta coupe de cheveux, il faut te teindre en brune tu te souviens ? Je voulais savoir si demain matin ça te convenait, comme ça demain après-midi, on commence dans le vif du sujet, après la transformation…

-PARFAIT !!! Demain matin à 9h, je suis sur le fauteuil du coiffeur et je change de tête !!! »

Charlotte marqua tout sur son agenda, et elle remercia Carrie, d’un drôle d’œil quand même, avant de partir plus loin…Carrie pu souffler et entra dans la loge ! Andrew attendait là, sagement, il ne manquait plus que la queue qui remue…Enfin, ça, on verra plus tard ! (XD PARDON, ne fuis pas en lisant ça !!!) Carrie l’observa donc, et alla s’asseoir sur le sofa super confortable qu’elle avait acheté il y a deux jours…Exprès pour sa loge qui ressemblait plus à un studio qu’à autre chose d’ailleurs ! Elle tapota sur la place vide à coté d’elle…

« Bon, tu viens t’installer à coté de moi, prends tes aises, moi j’appelle le traiteur d’à coté des studios…Manger français, ça te dis ? Enfin, même si ça te dis pas, on va manger français… »

Elle s’exécuta…

« Bonjour, c’est Carrie…Oui…Moi aussi…Pareillement…Oui, et livré si possible ?...Ok…Alors je voudrais une douzaine d’huitre, avec un champagne millésimé, et puis des fraises aussi…Oui…Tout à fait…Et puis avec vous nous apporterez un petit plateau de vos macaron délicieux…Oui…Et puis euh...Attendez…Ajoutez de la blanquette de veau, j’adore c’est succulent…Oui…Comme d’habitude…Merci…Vous aussi…*Au revoir* ! »

Elle avait dit « au revoir » en français avec son accent très prononcé, ce qui la rendait encore plus sexy ! Puis, Carrie se tourna vers Andrew qui défaisait son manteau, et tout en riant, elle lui fit la réflexion suivante…

« Tu te déshabilles déjà ? J’ai faim avant, on a toute notre après midi non ?Et puis j'ai choisi des chose un peu aphrodisiaques... »

Sacré coquine va !
Revenir en haut Aller en bas
http://popcity.niceboards.net/
Andrew Turner
|| [What if] my Queen doesn't love me ? ||
Andrew Turner


Nombre de messages : 46
Job : Chanteur Abandonné
Âge : 23 ans
Date d'inscription : 05/01/2008

VIP Index
Côté Coeur: Oh jolie Carrie, je t'aime tant et je suis à tes ordres ♥
Côté Lit: Ma Carrie, quand elle le désire ...
VIP Appeal:
*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Left_bar_bleue70/100*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Empty_bar_bleue  (70/100)

*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Empty
MessageSujet: Re: *Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]*   *Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Icon_minitimeMar 22 Jan - 17:23

C’était toujours bien d’aller voir ses fans pour montrer qu’il n’était pas au dessus des autres. Il ne fallait pas que cela devienne une corvée mais Andrew adorait cela, même si parfois il y avait de ses hystériques qui hurlaient un peu trop fort, de quoi tuer les tympans mais après tout, c’était une forme d’amour après tout. Il y en a qui étaient discrets, d’autres très expansifs … Lui était plus du genre à ne pas trop montrer, c’était sûrement parce que Carrie lui avait enseigné de ne rien dire sur « eux ». Alors il le chantait, c’était non seulement plus parlant pour lui mais aussi car il y avait une portée plus large. D’autres personnes pouvaient s’y croire dans les jolies paroles que le chanteur composait mais il n’y en avait que pour sa belle actrice aux longs cheveux blonds qu’il aimait vraiment. Le pauvre garçon n’était pas tombé dans des bras délicats et affectueux, Carrie jouait avec lui, il le savait. Andrew se rendait compte que la demoiselle n’était pas toujours d’une grande tendresse avec lui, parfois c’était même un peu brutal et les règles étaient des plus stricts, pas toujours facile de suivre sans faire une bourde une fois de temps en temps mais bon, l’amour rendait aveugle de toutes manières et puis Tutu pouvait bien se sacrifier, souffrir un peu de temps en temps pour pouvoir quelques moments exclusifs avec la belle. S’il fallait se sentir comme un chien quelques instants pour avoir rien qu’un baiser de Carrie, lui s’exécutait sans broncher, au contraire, Andrew se disait que ça valait le coup à un moment ou à un autre. Il avait toujours le sourire lorsqu’il était en sa compagnie, sauf si bien sûr la jeune femme était en colère. Mais quand il revint de ses fans, la voyant sourire, cela le rendait tout chose, un peu comme une guimauve et le faisait sourire. Si elle voulait un après midi avec lui, ils ne seraient que tous les deux. Evidemment, elle ne voulait pas qu’on les voit en public, avait une réputation à tenir ou quelque chose de ce genre. Même si au début, ce n’était pas toujours évident, Andrew avait accepté, ayant l’idée folle qu’un jour elle changerait d’avis. Lui était patient, ils savaient que certaines personnes pouvaient changer. Pas tout le monde mais s’y accrochait pour Carrie. L’amour rendait stupide aussi, vous avez pu le constater. Mais Turner avait bien été dressé pour obéir et croire des choses impossibles pratiquement. Sûrement qu’il avait mal lu la définition de « impossible ». Enfin bon, revenons sur eux. On ne pouvait pas dire couple car ils se voyaient en cachette et Carrie détestait ce terme. Ils n’étaient pas justes amants, ce serait trop réducteur pour le chanteur. Ils étaient alors quelque part entre les deux, le degré variait selon les deux protagonistes.

Quand la jeune femme lui toucha le menton, il continuait de sourire comme un bêta. Une récompense ? Oh mais il l’avait presque puisqu’elle lui parlait, le regardait, le touchait et lui promettait quelque chose. Rien que ça, lui faisait faire battre son cœur un peu plus vite. D’ailleurs, quand elle l’embrassa, un rapide baiser mais tout de même, il était heureux. Le tout, c’était de lui parler, de la regarder ainsi quand il n’y avait personne. Pas facile de trouver des coins sans personne à Manhattan ou dans des studios d’enregistrement mais comme il est écrit au dessus, impossible n’a pas le même sens pour Andrew que pour les autres personnes de ce monde. Quand elle lui prit la main pour l’emmener quelque part, le jeune blondinet prit au passage sa guitare et son sac, la suivant sans broncher, Carrie devait savoir où ils allaient. Puis se profilait un plateau de tournage, sûrement celui de la demoiselle et ils se dirigèrent vers ce qui semblaient être des loges. Dans sa loge ! Elle ne le vit sûrement pas mais Andrew faisait un large sourire, tout heureux de savoir qu’il pourrait être sûrement une des rares personnes à pouvoir y entrer, l’actrice défendait farouchement son territoire, sélectionnant comme si c’était un club méga select trop VIP. Puis sans comprendre ce qui se passait, Andrew fut projeté dans la loge et la porte se claqua juste après. Deux voix féminines se firent entendre. Carrie bien sûr et une autre femme. Quelqu’un qui ne devait pas savoir que lui se trouvait à l’intérieur. Le jeune homme ne bougeait pas, regardait la loge plutôt cosy et bien aménagée et côté d’une oreille la conversation quand il entendit que sa belle n’allait plus être blonde mais … brune ! Bon, cela n’allait pas tuer son charme et sa beauté, certes, mais lui la trouvait magnifique en blonde, cela lui donnait une allure de star de cinéma glamour. Mais à peine eut il le temps d’étendre sa pensée qu’elle fit son apparition, lui accorda un bref regard avant d’aller s’asseoir sur le canapé et faire signe au jeune homme de venir à ses côtés. Puis elle lui parla de manger français. A dire vrai, ils auraient pu manger chinois ou martien, il s’en moquait au plus haut point. Il s’assit le temps qu’elle finisse sa commande et enleva tout de même sa veste pour être à l’aise et puis car il ne faisait pas froid en ces lieux. A la remarque de Carrie, ses joues rosirent légèrement et posa son habit sur l’accoudoir pour rester en chemise. Il se trouva con quelques instants, ne sachant pas quoi dire.


Heu … non mais je … je retirais simplement ma veste. Je … je t’offre ton déjeuner bien sûr, ça me fait plaisir. Et moi, je n’ai pas besoin d’aphrodisiaques, toi me suffis amplement.

Et que ça repartait pour les compliments, avec son petit sourire et quelques mèches blondes qui tombaient sur ses grands yeux bleus qui la dévoraient du regard, mais pas d’une façon perverse, jamais il n’oserait regarder une fille comme ça, ce n’était absolument pas son genre. Puis il tendit sa main pour prendre entre ses doigts une mèche de cheveux de Carrie pour les caresser quelques instants. C’était con mais il n’arrivait pas à l’imaginer brune, pourtant elle l’avait été dans un de ses films, son film d’épouvante là. Mais lui l’avait toujours connue blonde. Comme si lui se coupaient les cheveux, cela ferait peut être bizarre à certaines personnes.

Pourquoi tu dois te teindre en brune ? T’es mille fois plus belle en blonde, c’est criminel de te faire changer comme ça. Un vampire blond, c’est plus sensuel je trouve. Ton partenaire de tournage a vraiment de la chance, je serais à sa place, il y a des prises que je ferais exprès de rater rien pour t’avoir contre moi …

Vous savez que l’amour peut être un mobile pour changer de voie ? Andrew aurait aimé être comédien rien que pour ça, tenir sa belle devant les caméras, l’embrasser encore et encore, que les gens voient même si les autres ne verraient que la fiction, lui retiendrait juste la réalité …
Revenir en haut Aller en bas
Carrie Evans
Sweet Devil•
Carrie Evans


Nombre de messages : 755
Age : 36
Job : ☼Actrice Of Course...☼
Âge : 22 ans
Date d'inscription : 07/05/2007

VIP Index
Côté Coeur: Il faut trouver la clé, et elle est bien cachée!
Côté Lit: Pour ça, pas besoin de clé, je suis toujours OPEN!
VIP Appeal:
*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Left_bar_bleue80/100*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Empty_bar_bleue  (80/100)

*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Empty
MessageSujet: Re: *Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]*   *Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Icon_minitimeDim 3 Fév - 0:00

Carrie trouvait ce type gentil, certes, mais bizarre, comment pouvait il accepter d’endurer toute cette méchanceté sans broncher, il était simplement à sa merci, et la seule chose qu’il avait droit de faire, c’était lui faire des compliments ou la satisfaire sexuellement lorsque ELLE en avait envie ! Et lui disait oui, tout le temps…Quel homme ! Quel flipette surtout, qui avait peur des femmes à ce point ? Sérieusement ? A vrai dire, avoir peur de Carrie, c’était totalement compréhensible, comment ne pas avoir peur d’elle, lorsqu’on sait qu’elle est capable de la pire atrocité, elle n’a pas peur de mettre un coup ou de frapper fort, lorsqu’une chose lui déplait totalement ! Et surtout avec Andrew…Elle ne savait pas vraiment pourquoi mais il avait une tête à ça ! C’était plus fort qu’elle, lorsqu’il arrivait devant elle, avec ce sourire niais et ses cheveux long, et son attitude totalement désinvolte, une montée d’adrénaline montait en elle, et son coté peste ressortait puissance 30 ! Et à chaque fois, c’était pareil, il la touchait ou la regardait, il se mangeait une baffe ou simplement une grosse réflexion, pas vraiment sympathique ! Mais aujourd’hui, ils étaient bien cachés dans la loge, personne n’entrait ici, sous peine de représailles, et puis de toute façon, ils la croyaient tous malade, et donc soit partie chez elle, ou alors en train de dormir…Et en plus d’être cachés, Andrew se montrait tellement gentil, qu’elle ne pouvait pas le mettre minable…Dommage ! En plus, il lui faisait de très chouettes compliments, chose que Carrie ADORAIT ! Il voulait se montrer gentleman, ce qui n’était pas non plus pour déplaire à Carrie, c’était donc parfait. Pour le moment, il n’avait pas de soucis à se faire, l’après midi était bien lancée, il pouvait se rassurer sur ce qui se passerait par la suite ! Mais un bonheur n’arrivant jamais seule, la bonne humeur de Carrie n’allait être que passagère…En effet, Andrew en s’installant à ses cotés, vint à parler de la future coupe de cheveux de la demoiselle…Elle écouta le tout attentivement, avant de faire des yeux rond immenses…Se quoi voulait il parler ? ? ? Insinuait il que brune elle serait…Moche ? Carrie n’écouta pas la suite de la phrase qui n’était pas méchante au contraire, elle resta scotchée, Et le stoppa net d’une parole sèche, et assez mauvaise…

« Et toi ? Tu crois que t’es cheveux longs comme ça, ça te va bien ? Alors qu’avec un coup de tondeuse, et un relooking, tu pourrais être sexy au point que je puisse tomber amoureuse de toi, et que j’accepte de t’épouser ! »

Bien sur, tout était faux ! Elle se foutait de sa coupe, qui était moche, certes, et elle se moquait bien de savoir si rasé, il serait mieux. Elle n’accepterait aussi jamais aucune demande en mariage ni jamais ne tomberait amoureuse, mais ça il ne le savait pas ! Ca lui fendrait sûrement le cœur d’entendre que ses cheveux tellement adulé par tout le monde, et en particulier par lui, étaient en fait, la raison pour laquelle Carrie ne tombait pas amoureuse de lui…Il serait capable de se poser des questions, savoir s’il devrait un jour se couper les cheveux pour plaire à sa belle ! Même s’il devait aimer sa chevelure plus que n’importe qui…Carrie était « furieuse », en fait, elle jouait la comédie à la perfection, et s’en foutait royalement, c’était juste pour le malmener un peu, c’était tellement jouissif de la voir malheureux et dépité…Et aussi très énervant, et donc, motif pour recommencer à être mauvaise ! Un cercle vicieux en fait…Elle souffla très fort, en croisant les bras, puis elle se tourna vers lui, en le fixant droit dans les yeux…Il avait les mêmes yeux que la demoiselles, à peu de choses près, et surtout, qu’elle avait pour le moment un regard noir et fusillant…Lui ne bronchait pas, et Carrie voyant qu’elle avait réussi à atteindre son objectif, lui sourit alors, reprenant une expression de visage quasi adorable…Elle lui remit une mèche de cheveux derrière l’oreille, il avait la peau douce comme un bébé, mais rien de très folichon coté cheveux, qu’il avait presque gras ! Elle prit une voix douce et très sensuelle pour s’approcher de son oreille et lui murmurer alors…

« Pardon Andrew, mais tu sais, tu penses que je suis glamour en blonde, et bien je peux te certifier que je suis bien plus sexy et désirable en brunette…Mais bon, ça tu le verras plus tard, je t’appelais pour qu’on se voit, et tu pourras alors constater par toi même que personne ne me résiste lorsque je suis en brune… »

Elle encore une fois, elle posa un baiser sur sa joue, mais cette fois, ce fut un baiser moins innocent que la première fois, on pourrait même qualifier ce baiser, de totalement chaud, et surtout super aguicheur…Mais il savait ce qu’il devait faire, c’était ELLE qui lançait les hostilités…Mais là, c’était pas le moment, une personne cogna à la porte, sur le coup, elle eut un peu peur, mais elle se souvint qu’elle avait commandé le repas de ce midi…Mais c’était un peu tôt quand même, et bien que le traiteur se trouve à deux pas de la loge de Carrie, elle se devait de faire attention…

« Tu restes bien ici, on te voit pas de là ou tu es ! Mais attention pas un bruit, sinon, tu risques d’avoir des ennuis ! Si c’est le traiteur, on s’arrangera après je vais payer tu me rembourseras ! Tais toi ! »

C’était pas super sympa de lui dire ça, mais bon, c’était comme ça point ! Elle alla ouvrir la porte, mais en posant la main sur la poignée, elle se retourna vers Andrew, en lui laçant un regard, complètement dingue, c’était tellement sexy que peu de mecs auraient pu résister…Elle chuchota simplement…

« Si c’est le repas, je répond plus de moi après, surtout avec ce que j’ai pris, la dernière fois que j’ai bu du champagne, je me suis retrouvée dans mon lit, avec un mec super sexy…Fais gaffe ! »

Elle ouvrit la porte, et c’était bien le traiteur, le mec était essoufflé…

« Bonjour Mademoiselle Evans, je vous apporte votre déjeuné…

-Quelle rapidité, merci beaucoup vraiment, je vous dois combien ?

-120$ s’il vous plait…

-C’est un peu cher, tant pis, c’est pas moi qui paye ! »

Il tendit la tout à la demoiselle, elle lui donna du liquide, il conserva la monnaie en guise de pourboire…Carrie se retourna, donnant un tour de clef et elle alla déposer le paquet chaud sur la table basse devant Andrew…Elle sortie de son frigo un fond de champagne, puis deux coupes, qu’elle posa aussi devant le jeune homme…Elle servit les coupes, remplies raz bord, et elle bu la sienne, presque d’un coup…Non pas qu’elle soit alcoolique, mais elle avait soif, et surtout hâte d’être saoule, pour profiter de Andrew sans vraiment s’en rendre compte, c’était plus simple pour elle…Ca évitait de’ penser aux cheveux sur elle…Enfin, si quelque chose se passait, bien sur ! Elle se laissa tomber sur ses genoux, et elle ouvrit le sachet…Elle posa les huîtres, et sortie le sachet emballé avec la viande ! En fait,, elle n’avait pas faim du tout, enfin pas de suite, elle trouva des toast, elle en mangea un avant de se retourner vers Andrew…Elle passa ses bras autour de son cou, elle était si proche, elle sentait bien un genre de tension en lui, il était stressé on le sentait…

« Tu m’embrasses ? »

Alors Andrew, oseras tu ? ? ?
Revenir en haut Aller en bas
http://popcity.niceboards.net/
Andrew Turner
|| [What if] my Queen doesn't love me ? ||
Andrew Turner


Nombre de messages : 46
Job : Chanteur Abandonné
Âge : 23 ans
Date d'inscription : 05/01/2008

VIP Index
Côté Coeur: Oh jolie Carrie, je t'aime tant et je suis à tes ordres ♥
Côté Lit: Ma Carrie, quand elle le désire ...
VIP Appeal:
*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Left_bar_bleue70/100*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Empty_bar_bleue  (70/100)

*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Empty
MessageSujet: Re: *Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]*   *Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Icon_minitimeJeu 7 Fév - 0:30

Il va falloir tout recommencer, remanier certaines de ses chansons : la cascade dorée ne serait bientôt plus d’actualité, les rimes vont donc changer. Qu’est ce que ne ferait pas Turner pour sa belle ? Oh, à cœur vaillant rien d’impossible, Andrew avait la plume facile, ses paroles coulaient presque toutes seules quand il se mettait à penser à la jolie Carrie. Elle n’était pas tendre avec lui, ça aussi il l’écrivait mais tout s’évanouissait quand elle se montrait tendre, quand elle l’embrassait ou l’entraînait dans sa chambre. Quand ce genre de moment arrivait, le jeune blond avait ce sourire heureux, ses yeux bleus pétillaient et il pouvait tout lui pardonner, toutes les méchancetés que la future brune pouvait lui faire subir. Et elle savait, elle en jouait, lui ne voyait rien, se contentait juste d’être heureux ou malheureux selon les désirs de sa belle. Il s’y faisait, Drew n’a jamais le genre d’homme à porter la culotte dans un couple, lui était celui qui faisait les cadeaux, apportait la tendresse. Les ordres ? Très peu pour lui, ce n’était pas du tout sa tasse de thé. Puis il n’aimait obliger personne à faire quoique ce soit, il fallait que ça vienne du cœur de l’autre. Par exemple, si Carrie l’embrassait à pleine bouche ou alors le touchait, c’était parce qu’elle en avait envie, pas vrai ? Ce n’était pas planifié ni mûrement réfléchi, juste une envie impulsive, un désir à réaliser sur le coup. Cela voulait donc dire qu’elle avait envie du jeune Turner et ça, c’était tout ce qui comptait à ses yeux. Comme quoi, il ne faut pas grand-chose à certains pour être heureux ! Lui se contentait du peu, il avait appris à être ainsi aux côtés de Miss Evans et cela lui allait très bien. Alors au diable qu’il fallait se cacher, que personne ne devait savoir, que c’était seulement à ses conditions à elle et pas autrement, Andrew s’y faisait car il était avec sa demoiselle chérie.

Evidemment, cela avait un prix : celui de ne pas avoir vraiment d’initiatives, de ne pas faire ce qu’il voulait avec elle, de ne pas dire n’importe quoi, de se manger des réflexions en pleine face ou de recevoir des gifles. Comme maintenant, lui avait fait quelques compliments au sujet de sa jolie blondeur qu’il regretterait mais ferait avec, la découvrirait en brune avec peut être une agréable surprise. Cela était mignon, rien n’y était méchant mais pourtant Carrie s’énerva pour lui balancer une vacherie en plein dans les dents de ce ton sec qui ne lui allait pas du tout. Machinalement, il détourna son regard pour se concentrer sur une mèche qui lui pendait les yeux. Ses cheveux étaient très bien à lui ! Andrew les avait eu courts mais cela ne lui plaisait pas, enfin c’était son avis et personne n’avait dit que ses cheveux mi-longs étaient laids, au contraire on l’encensait avec cette coupe là. Et la personne la plus importante lui disait que s’il se coupait les cheveux, il pourrait … l’épouser ! Comment devait il prendre ça ? Comme une plaisanterie ou un désir caché au fond de la jeune femme ? Elle ne voulait pas qu’on les voie en public alors se marier … Mais vous savez que cet abruti était capable d’aller faire un tour chez le coiffeur si elle le lui demandait vraiment ! Pourtant ses cheveux étaient vraiment très important pour lui, presque au même niveau que sa musique, c’est pour dire le niveau élevé ! Enfin Drew verrait cela plus tard, peut être que Carrie était simplement énervée pour penser ça, qu’elle avait mal interprété ses propos et puis c’était tout. Une matinée de tournage difficile et qu’il fallait un peu se défouler sur quelqu’un … Oui, oui, vous ne rêvez pas, Andrew Turner cherchait des excuses à l’actrice pour son comportement. Il refusait de la croire profondément méchante, c’était juste par à coup, qui faisait mal certes, mais qui n’étaient que passager. Lui se tut, la regardant à nouveau pour rencontrer son regard qui montrait sa colère. Ses grands yeux bleus à lui ne devaient montrer que des excuses ou de la pitié, rien de bien glorieux mais il n’aimait pas que la jeune femme soit en colère à cause de lui, il se sentait idiot après. Déjà qu’il ne se sentait pas toujours très finaud en sa compagnie. Mais là, il la vit sourire et s’approcher de lui. Andrew avait le cœur qui battait la chamade et quand l’actrice parla à son oreille, le jeune homme avait du mal à avaler sa salive et même à reprendre une respiration correcte. Elle lui montrerait à quel point elle est sexy en brune ? Lui n’était pas contre. Pour Tutu, Carrie sera toujours sexy quoiqu’elle mette, comment elle se coiffe, la couleur de sa chevelure … Lui l’aimerait toujours mais pourquoi pas du changement, ça ne pouvait pas faire de mal. Il n’avait pas de choix de toutes façons, l’actrice allait devenir brune. Point final. Puis ce baiser sur la joue lui fit tout drôle, il se sentait presque fondre et son souffle se bloqua durant quelques secondes. Cela semblait bien parti pour un bon moment, jusqu’à temps que quelqu’un cogne à la porte. Là, Carrie se leva, lui ordonna de ne pas faire de bruit ni rien. Hochant de la tête, entendre la jeune femme parler de la dernière fois qu’elle était avec un homme au lit, lui fit mal et le chanteur se mordit la lèvre et baissa les yeux. Ca aussi c’était une des conditions : elle allait voir ailleurs quand elle le voulait et surtout avec qui. Déjà, il y avait eu Christophe Miltonfine. Les deux avaient fait la une des couvertures de magasines de tout New York, ce qui avait foutu les boules au « toutou » quand il voyait ça mais bon, l’absence de choix étant définitif, il s’était fait à cette idée. En silence, le jeune homme regardait Carrie prendre le repas et payer le coursier avant de refermer la porte.

Du champagne pour eux deux. Lui ne buvait pas beaucoup, sauf dans le cas d’évènements. Etre avec la jeune femme en était un alors il ne but qu’une gorgée pendant qu’elle installait le tout. Andrew n’avait pas du tout faim, ce n’était pas un gros mangeur mais surtout il perdait tout son appétit en compagnie de la belle. Une jeune femme qui aimait jouer avec les sentiments du garçon, elle entourait ses bras et s’approcha de lui. Une nouvelle fois, son cœur s’emballa et quand elle lui demanda de l’embrasser. Il hésita un instant, se demandant s’il y avait un piège ou pas. Sait on jamais avec la Evans. Puis l’envie était trop forte, Carrie était trop près, trop belle et trop désirable qu’il s’approcha pour l’embrasser doucement comme si la jeune femme était fragile. Il avait tellement envie de plus mais n’osait, de peur qu’elle le repousse. Pourtant il osait, ses mains vinrent à toucher le visage de la belle demoiselle, puis elles descendirent jusqu’à sa taille pour finir par l’enlacer afin de la rapprocher un peu plus de lui. Depuis combien de temps ne l’avait il pas vu en tête à tête ? Trop longtemps pour lui, Turner ne voulait pas la laisser s’échapper. Puis, sûrement que c’était l’effet de Carrie, mais Andrew s’enflammait et commençait à descendre les baisers vers son cou mais ce fut sûrement trop tôt. La jeune femme le repoussa violemment.


Excuse moi …

Il n’aurait pas du, sûrement que ce moment aurait pu durer plus longtemps mais ce n’était pas sa faute, la jeune femme était trop belle pour lui résister. Pour se racheter, Andrew rechercha dans la poche de sa veste pour en ressortir deux billets de 50$ pour les lui tendre.

Heu … J’ai que 100$ sur moi … Pour te rembourser du traiteur … Si tu veux manger, profites avant que ça refroidisse …

Qui a dit qu’il n’était pas à l’aise ? Cela se voyait, Andrew savait qu’il avait fait une bêtise et préférait changer la conversation plutôt que de se faire engueuler. Il arborait un petit sourire désolé puis une question lui brûlait les lèvres. Carrie avait parlé d’un garçon sexy et il savait qu’elle tournait avec un garçon pas des plus moches. Si c’était lui ? Il la regardait avec des yeux qui voulaient dite « je meurs d’envie de te demander quelque chose » puis, n’y tenant plus, il osa encore une fois.

Carrie … tu … ne le prends pas mal …tu as couché avec ton partenaire ? Comment il s’appelle … Jake … Jake Underwood ?

Aie, aie, aie … Il est suicidaire le toutou !
Revenir en haut Aller en bas
Carrie Evans
Sweet Devil•
Carrie Evans


Nombre de messages : 755
Age : 36
Job : ☼Actrice Of Course...☼
Âge : 22 ans
Date d'inscription : 07/05/2007

VIP Index
Côté Coeur: Il faut trouver la clé, et elle est bien cachée!
Côté Lit: Pour ça, pas besoin de clé, je suis toujours OPEN!
VIP Appeal:
*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Left_bar_bleue80/100*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Empty_bar_bleue  (80/100)

*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Empty
MessageSujet: Re: *Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]*   *Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Icon_minitimeJeu 21 Fév - 14:04

Ce type avait en lui cette faculté d’énerver les gens en moins de deux secondes ! Comment faisait-il ? Franchement, c’était un mystère, c’était d’ailleurs la raison pour laquelle Carrie le gardait sous le coude ! Elle n’avait pas besoin de raisons particulières pour qu’elle puisse verser ses mots cinglants sur quelqu’un ! Il était la proie idéale, il ne disait rien, et pourtant, elle était extrêmement méchante ! Carrie l’avait, certes, légèrement poussé a l’embrasser, avec une fougue certaine, mais lui ne faisait pas dans la dentelle, on sentait bien dans la pression de ses mains, et dans ses baisers que la suite était toute tracée pour lui ! Oui seulement pour lui, parce que pour la belle Evans, c’était tout autre chose…Elle n’avait absolument pas envi de lui, avec ses cheveux retombant sur son visage, s’en était trop ! Il devait vite se calmer ou alors, elle devrait se rebeller. Et lui, continuait, ce qui devait arriver arriva donc, Carrie repoussa Andrew dans un mouvement assez brusque ! Elle souffla lourdement, et secoua la tête en le regardant assez méchamment, pour qui se prenait-il ? Pour le Dieu de service ?! Celui a qui on disait oui, parce qu’il était tellement sexy qu’on ne pouvait rien lui refuser ?! Et bah pas pour Carrie…Elle vint à penser que toutes les filles dehors, auraient profité de l’occasion, et elles lui auraient fait l’amour comme jamais ! Mais Carrie elle, préférait jouer la carte de la différence, et surtout celle, de l’indifférence ! Elle croisa les bras, se redressant fièrement, comme une reine offensée. Le jeune Turner s’excusa, ce n’était pas plus mal pour lui, bien que Carrie dans le fond, s’en foute éperdument, elle ne voyait que là, une occasion supplémentaire pour s’amuser un peu avec lui…Elle répondit sur un ton à moitié sérieux…

« Mais voyons Andrew, on ne t’a jamais appris qu’une fille n’est pas un morceau de chiffon qu’on prend que lorsqu’on le veut ?! Je suis fragile, et on ne m’achète pas à coup de baisers dans le cou…Apprends le vite, Andrew ! Je pensais que depuis le temps tu avais compris que je décide quand je veux ou quand je ne veux pas ! »

Elle voulait très souvent, mais là, tout de suite, rien que pour ennuyer le pauvre Andrew, elle ne voulait plus ! Elle pouvait être des plus désagréables, et vu qu’il ne lui disait rien de plus, pourquoi ne pas continuer ? Le changement de sujet, c’était Le truc du jeune homme, comme si de rien était, on parlait d’une chose banale après avoir un truc « mal » ! Et Carrie adorait ça, c’était presque Maso, ou carrément d’ailleurs, mais dites moi la vérité, un jeune homme à vos pieds, vous n’en profiterez pas vous ?! Il n’avait pas assez d’argent sur lui, ce n’était pas vraiment important, pas du tout même Carrie avait payé et n’était pas non plus à 150$ près (XD), mais bon, elle avait décidé qu’IL devait payer, alors il donnerait les 100$, c’était parfait, elle pourrait s’acheter le porte document allant avec le petit sac à main chanel qu’elle avait dégoté le jour d’avant ! Carrie fit un signe de la main, ils verraient plus tard pour l’argent, pour le moment, les plats fumant devant son nez lui donnait vraiment faim, elle attrapa une fourchette en plastiques, et pris un morceau de viande ! C’était délicieux, bon, certes, ça n’allait pas à une demoiselle comme Carrie, mais elle s’en foutait royalement. Ces plats lui rappelaient la cuisine de sa maman, et ça lui faisait le plus grand bien ! Elle avala sa portion en deux temps trois mouvements, ne faisant presque plus attention à Andrew qui était à coté d’elle, elle bu un peu de champagne, puis s’essuya la bouche pour lui parler…De n’importe quoi, certes, mais pour tout de même éviter qu’il s’ennuie avec elle ! Et puis comme un coup de foudre dans la tête, Carrie entendit sortir de la bouche du jeune homme la plus grosse énormité de toute sa vie… Coucher avec Underwood ?! C’était surement la plus belle ânerie qu’on ne lui ait jamais dit ! Carrie et Jake entretenait une relation très particulière, ils ne s’entendaient que très peu, et Carrie ne voulait pas envenimer les choses, pour maintenir une bonne ambiance sur le tournage ! C’était assez difficile surtout lorsqu’on connaît Jake, qui, n’avait pas vraiment envi de faire « copain- copain » avec Carrie ! Alors coucher ensemble, à part sur les scènes, c’était vraiment le truc le plus débile qu’on puisse penser…Elle secoua la tête avalant la gorgée de champagne. Comment pouvait-il penser à ça ?! Elle posa son verre, avant de rire, très discrètement bien sur…

« Andrew, pourquoi tu me dis ça ? On dirait que tu n’as pas tout suivi…Tu ne sais pas encore que Jake et moi, nous ne sommes que des acteurs qui jouons ensemble, et surtout, que Jake n’a pas une vision de moi que je qualifierais des plus amicale !? »

Sur le coup, elle n’avait pas sauté sur l’occasion, elle aurait pu s’en prendre à Andrew, lui faire les pires crasses qu’elle puisse faire, en s’appuyant sur ces faits inventés ! Mais c’était tellement incroyable, qu’une personne puisse penser ça, surtout que maintenant, tout le monde savait pertinemment, que, Jake Underwood ne pouvait pas sentir Carrie ! Qui n’avait pas écouté le Miltonfine Show ? Andrew visiblement…Mais d’abord, qu’est ce qui lui avait fait penser ça ? Est-ce que Carrie avait une aura sur elle, qui faisait que TOUS les mecs qu’elle croisait devaient coucher, tôt ou tard, avec elle ? C’était surement vrai après tout, à chaque fois qu’elle faisait la rencontre d’un mec, ils finassaient souvent au lit ! Après, la relation était différente, soit elle n’en avait vraiment rien à faire, et dans ce cas là, le mec repartait, et ils ne se verraient plus jamais, ou alors, ils se reverraient mais que lorsque Carrie sentirait un quelconque manque…Ensuite, on a d’autres cas, Carrie va passer une agréable soirée, et puis par la suite, coucher avec la personne, et même si, encore une fois, il n’était pas question de sentiments, elle garderait un bon souvenir, et serait surement beaucoup plus amicale avec cette personne…Prenez les deux récents cas, Miltonfine et puis Andrew ou même Dwain…Avec le premier, tout c’était très bien passé, et maintenant, ils s’entendaient parfaitement, et Carrie savait que s’ils passaient une autre soirée ensemble, ils ne finiraient pas forcément au lit tous les deux ! Tandis que les deux autres, c’était l’inverse ! Avec Andrew, c’était presque toujours la finalité de la rencontre, au moins que cela serve à quelque chose, et avec Dwain, ce n’était qu’une erreur, une envie passagère, et maintenant, elle n’avait plus du tout envie de coucher avec lui…Et oui, Carrie était compliquée, mais jusque là, rien d’anormal ! Revenons donc à Jake Underwood… Carrie fronça les sourcils, avant de dire à Andrew…

« Franchement, tu me déçois, pourquoi tu racontes des choses comme ça ? Tu me prends pour qui ??? Une fille qui couche avec tout le monde, à droite à gauche, et qui n’a aucune morale ? Je ne suis pas celle que tu crois Andrew…Et saches que, Jake Underwood ne sera jamais le bienvenu dans mes draps, il a dit trop de choses méchantes à mon sujet... Quant à toi…Tu me…Tu me dégoutes…Penser ça de moi…Je croyais que nous étions…euh…des…amis ?! »

Le mot « amis » sonnait totalement faux ! Carrie n’était amie avec personne, et surtout pas avec un type aux cheveux gras et longs, et qui la suivait comme un petit chien qui n’avait rien d’autre à faire de ses journées ! Il écrivait des chansons que Carrie jugeait parfois comme ringarde et qui bien sur, ne traitaient que d’une chose…Carrie ! C’était triste pour lui, jamais il ne trouverait une autre femme, une vraie femme qui serait folle de lui ?! Pas sur, surtout que lui, semblait très attaché à Carrie, qui elle, n’attachait aucune importance à ce type…Pauvre Andrew…Carrie le repoussa vers l’autre parti du sofa, comme si elle était totalement dégouté par ce qu’il venait de dire…Comme si elle en avait quelque chose à faire ! Mais bon, il fallait garder le 1e rôle dans le film de sa vie, qu’elle jouait à la perfection !
Revenir en haut Aller en bas
http://popcity.niceboards.net/
Andrew Turner
|| [What if] my Queen doesn't love me ? ||
Andrew Turner


Nombre de messages : 46
Job : Chanteur Abandonné
Âge : 23 ans
Date d'inscription : 05/01/2008

VIP Index
Côté Coeur: Oh jolie Carrie, je t'aime tant et je suis à tes ordres ♥
Côté Lit: Ma Carrie, quand elle le désire ...
VIP Appeal:
*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Left_bar_bleue70/100*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Empty_bar_bleue  (70/100)

*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Empty
MessageSujet: Re: *Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]*   *Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Icon_minitimeJeu 13 Mar - 16:04

C’était un idiot. Oui, Andrew Turner était un idiot fini. Il fallait être fêlé pour ne pas se rebeller face au comportement méchant de Carrie, de se laisser mener par le bout du nez par une femme qui s’en foutait totalement de sa tronche et de rester malgré tout. Le chanteur avait un grain et alors le dicton « l’amour est aveugle » lui colle littéralement à la peau. Si ça ne tenait qu’à lui, il montrerait cette histoire au grand jour, l’emmènerait vivre dans un grand appartement à Manhattan avec vue sur Central Park et l’aimerait tous les jours un peu plus fort. Ca serait l’idéal, il en avait même fait une chanson qui portait le nom de Utopia. Mais l’amour n’était pas réciproque, il n’y avait pas vraiment de relation autre que celle d’une souffrance pour lui et un jeu pour elle. Carrie était la jeune fille insouciante, profitant de la vie, ayant tous les garçons à ses pieds et en profitant. Andrew était un garçon sympathique mais torturé, passant son temps à gratter sa guitare, écrire ses textes, ayant du succès avec la gente féminine mais n’en profitant absolument pas. Son corps allait avec de pair avec son cœur et vu qu’il n’aimait que Carrie, autant dire qu’il faisait ceinture très souvent. C’était aussi pour cela qu’il avait peut être poussé un peu la jeune femme en l’embrassant et en pressant ses mains un peu trop fort sur son corps. Quand on ne fait pas grand-chose et que la seule femme qu’on a envie se tient devant soi, c’était très difficile de se retenir, surtout si celle-ci vous invite à l’embrasser, le reste était une logique en soi. Bah non, pas pour l’actrice qui le repoussa violemment. Encore une fois, Turner avait fait une bourde. C’était un boulet, vraiment mais il fallait un peu le comprendre : être amoureux d’une garce n’était pas vraiment un avenir parfait pour un grand romantique dans son genre, ils n’avaient pas du tout la même vision de la vie et de l’amour. Alors si cette base là n’était pas la même, on pouvait facilement deviner que le reste continuait sur cette même ligne, ils étaient des opposés. Franchement, Andrew s’en moquait, tout ce qu’il voulait c’était sa Carrie et voila. Au début, il avait vu ses rêves romantiques tombés à l’eau, à présent il ne voulait plus que la voir et qu’elle décide de ce qui se passe. Cela pouvait très bien se finir, à passer la nuit ensemble, du moins une partie car elle le virait au bout du moment, mais il pouvait aussi ne rien se passer et lui repartait sur sa faim. Le pire est qu’il culpabilisait ! A ses yeux cachés par ses mèches, il était l’unique responsable de la situation, il n’aurait pas du faire tel ou tel truc pour énerver sa bien aimée. Carrie était parfaite à ses yeux, elle ne pouvait donc pas être responsable d’une soirée désastreuse ! Turner ou l’art de la culpabilité …

Le chanteur était un peu plus écarté de la belle, la regardant manger. Il n’avait jamais d’appétit d’ogre et puis, avec l’actrice à ses côtés, l’appétit semblait totalement envolé. Il trempait juste légèrement ses lèvres dans le champagne et la regardait manger. Quoiqu’elle fasse, elle était belle pour lui. Il n’était pas le meilleur avis pour faire du shopping, même si Carrie mettrait un sac poubelle, il la trouverait ravissante, c’était clair ! Mais si lui n’avalait rien, la jeune femme dévorait sa portion de viande, au moins quelqu’un qui n’avait pas l’appétit coupé. Puis, encore une fois, il fit une boulette. Allez savoir d’où lui viennent ses questions et ses impulsions mais il devrait mieux la fermer parfois au lieu de parler pour risquer de mettre en colère sa belle. Encore, elle ne se mit pas totalement en colère, juste son ton semblait plus dur. Lui se mordait la lèvre comme un enfant de dix ans qui avait fait une bêtise. Mais quoiqu’elle dise, rien n’était impossible. Bien sûr qu’il avait écouté le Miltonfine Show, comme sûrement tout New York qui se délectait d’avance d’un retour du couple Miltonfine/Evans ! Il avait bien sûr remarqué toute la tension sur le plateau et que Jake n’avait pas été des plus tendre avec sa partenaire de tournage. Mais bon, les choses auraient pu changer, s’améliorer. Après tout, l’histoire avec l’animateur Christophe Miltonfine avait commencé ainsi, dans l’humiliation et la tension puis on sait où ça avait fini. Alors bon, finalement il y avait de la logique dans les questions du chanteur romantique.

Mais il continua de se taire, ne voulant pas encore une fois aggraver son cas, même si ça arrivera tôt ou tard de toutes façons. Elle semblait vexée mais elle interprétait ça pas comme lui le voulait. C’était juste qu’il s’était mal exprimé, encore une fois c’était sa faute, bien sûr ! Il hésita, croisant et décroisant les doigts, se sentant totalement idiot. C’était toujours la sensation qu’il avait en compagnie de la demoiselle.


Non, c’est pas ce que je voulais dire … Juste que tu parlais tout à l’heure d’un garçon et … Ca avait commencé comme ça … avec heu … Miltonfine. Enfin c’est pas grave, t’étais … t’étais pas obligée de réponse, je parle trop …

Il fit une moue triste, il se sentait mal de blesser la jeune femme et surtout qu’elle pense qu’il la voyait comme une pétasse qui couche avec tout le monde. Jamais, Andrew n’oserait penser ça. Pour lui, Carrie était une femme passionnée et vivante, qui aimait profiter de la vie. C’était la même chose, juste les termes qui changeaient mais le chanteur était amoureux alors difficile de savoir vraiment qui était juste ou non. Une chose était sûre à ses yeux, c’est qu’il l’aimait. Peu importe après si elle non ou si les autres se moqueraient de cela s’ils savaient, Andrew était amoureux et puis c’est tout.

Et ses sentiments à sens unique lui faisaient faire des choses idiotes ou mignonnes, il n’avait jamais été autant inspiré pour sa musique que depuis qu’il la connaît. Là, il s’approcha de Carrie, l’air un peu gauche mais il était tellement sincère dans chacun de ses gestes que c’était touchant. Le jeune homme voulut prendre les mains de l’actrice mais se ravisa, les posant sur ses propres genoux.


Je ne voulais pas que tu penses que tu es une fille facile ou quoi que ce soit, c’est totalement faux. Tu es belle et attirante, il est normal que tous les hommes te tournent autour et que d’autres te jalousent. Pour moi, être là avec toi, c’est comme un cadeau du ciel …Je suis un sacré chanceux et je peux bénir tous les jours le ciel que tu daignes m’accorder un peu d’attention, d’autres se damneraient pour moins que ça …

Il s’arrêta, il la trouvait tellement belle qu’il se perdit dans sa contemplation de son visage. Andrew la trouvait tellement belle …
Revenir en haut Aller en bas
Carrie Evans
Sweet Devil•
Carrie Evans


Nombre de messages : 755
Age : 36
Job : ☼Actrice Of Course...☼
Âge : 22 ans
Date d'inscription : 07/05/2007

VIP Index
Côté Coeur: Il faut trouver la clé, et elle est bien cachée!
Côté Lit: Pour ça, pas besoin de clé, je suis toujours OPEN!
VIP Appeal:
*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Left_bar_bleue80/100*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Empty_bar_bleue  (80/100)

*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Empty
MessageSujet: Re: *Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]*   *Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Icon_minitimeLun 17 Mar - 18:35

Carrie était ce qu’on appelle communément une « poule de Luxe », c’est une personne qui sait qu’elle est au dessus des autres, et qui ne s’en cacherait pas un seul instant ! C’est vrai que Carrie financièrement parlant ce trouvait bien au dessus du lot, elle avait aussi une certaine notoriété dans le Show-Biz sans avoir fait grand-chose, et puis pour finir, elle est tout de même assez intelligente, ce qui ne fait qu’empirer les choses ! Avec Andrew, c’est exactement pareil, elle se place au dessus lui, pourtant, il est tout aussi connu qu’elle, ci ce n’est bien plus, et il reste d’une simplicité, peut être un peu effacée ! Pourtant, lui ne pigne jamais, il ne redit rien sur la façon de faire de la belle, et franchement, c’est à en devenir dingue ! Carrie qui adore qu’on la prenne pour une diva, se délecte de le voir ainsi, toujours penaud, à ne plus savoir quoi faire, ni dire lorsqu’elle le remet fermement en place ! C’était d’ailleurs ce qui venait de se passer, Andrew tenta de se raccrocher aux branches, tant bien qu’il pu, en trouvant des excuses, que ce n’était pas tournée contre elle, que c’était une façon de parler, et qu’elle avait mal comprit ! Chose fausse…Elle avait parfaitement bien compris tout ce qu’il avait dit. C’était juste un plaisir de « mal comprendre » pour ensuite, lui montrer qu’il a commis ENCORE une erreur ! Il avait une mine tellement déconfite que Carrie eut envie de lui dire que ce n’était rien, mais non ! Elle resta stoïque, se retenant de rire, et d’avouer la supercherie…Continuer ce jeu, pour mieux en rire par la suite ! C’était cruel, mais pourtant, tellement Carrie !

Il se mit à parler de Miltonfine, et en un sens il avait tord mais aussi raison…C’était tellement complexe cette affaire là ! C’était totalement différent des mecs avec qui elle avait pu coucher jusqu’ici ! Avec Miltonfine, c’était beaucoup plus tendre, moins robotisé. C’était fait avec tendresse et délicatesse, pas comme ses gros bourrins, qui n’ont qu’une envie en tête, raconter juste après a leurs potes, qu’ils viennent de se taper la Carrie Evans ! Lui, il s’en foutait de avec qui il couchait, il faisait par plaisir, par amour du « Sexe », c’est idiot à dire, mais pour Carrie, et surement pour Miltonfine aussi, le « Sexe » était comme un loisir, un moment de détente unique, où personne ne parle, et où tout se dit par le corps…Tellement reposant dans ce monde de brutes ! Qu’Andrew en parle, prouvait bien que cette histoire avait marqué les esprits ! Des journalistes, et puis aussi des gens vivant autour des deux personnes. Jake avaient surement décidé de détester Carrie et de frapper Miltonfine à cause de ça ! Quant à Andrew, il semblait désespéré, comme s’il pouvait s’imaginer qu’il n’était pas le seul à coucher avec Carrie, mais d’une façon bien plus subtile que les autres qui pouvaient la toucher…Et puis surtout, comme penser un seul instant que Carrie pourrait vouloir coucher avec Underwood ?! Il avait bien trop de méchanceté en lui…Oui, ok, Carrie aussi, mais sur le coup, il s’était montré bien plus mauvais qu’elle, qui pour une fois, avait décidé de ce montrer courtoise ce soir là ! Il fint par une phrase bien plus juste qu’il n’aurait pu le penser…Il parlait trop !!! Bien sur qu’il parlait trop ! Beaucoup trop même…Il n’arrêtait pas, se confondait en excuses, qui ne servaient à rien, puisque Carrie s’en foutait finalement. Mais bon, si ça pouvait lui faire du bien, Carrie n’allait pas le contredire pour ça, tout de même… Elle ne fit qu’un geste de la main, comme si elle battait l’air, puis le fixa durement…

« Oui effectivement, tu parles beaucoup trop Andrew, surement que tu ne connais pas vraiment les faits exact ! Je n’arrive pas à imaginer que tu puisses croire un seul instant que mon corps pourrait toucher celui d’Underwood, autre que dans nos scènes d’amour devant les caméras… »

Surement que ça lui ferait mal, d’entendre que les scènes d’amour se faisait dans des tenues pour les moins dénudées…Mais c’était presque jouissif pour Carrie, de le voir démoralisé à ce point ! Elle bu une coupe de champagne cul sec, pour tout vous dire, elle commençait à être légèrement pompette, et quand c’était ainsi, elle ne répondait plus de ses mots ni de ses actes…Elle croqua un macaron à la pistache, ses favoris, avant de se tourner vers Andrew, et ses cheveux… Il se mit à déblatérer un tas de compliments, bon sur le coup, Carrie fut flatter, son ego surdimensionné passa d’un 38 à un 42 en moins de deux ! Elle se mit même à sourire, tellement elle était saoule, et heureuse d’entendre tout ses mots ! Selon lui elle était belle et attirante…Elle le savait très bien, depuis toujours son frère la protégeait pour ça, sa mère aussi, avait toujours peur lorsqu’elle sortait le soir, qu’il lui arrive quelque chose, elle avait toujours eu un minois adorable, et tout le monde avait peur pour elle ! Que les autres lui tournent autour, c’était normal…Oui effectivement, il avait encore une fois raison ! Comment ne pas avoir envi d’elle, ou simplement envi de lui donner un petit baiser ?! Mise à part Jake Underwood, elle avait fait tourner la tête de centaines de jeunes new-yorkais, et même si parfois elle le regrettait amèrement, elle se souvenait toujours ou presque d’avoir laissé en eux un souvenir assez tenace ! Elle l’écouta lui compter fleurette, mais la fin tellement barbante qu’elle arrêta de l’écouter, préférant rêvasser, à celui qui, peut être un jour, sera assez malin pour lui mettre le grappin dessus, et la garder pour un bon moment…Cers, il n’était pas né, enfin si, mais elle ne l’avait toujours pas croisé ! Et ce serait surement une manche en 3 set que de vouloir la garder pour soit, plusieurs semaines, voir même plusieurs mois, et pour les plus audacieux, plusieurs années…Carrie était plutôt du genre libre comme l’air, se poser sur une fleur est synonyme de repartir dans les instants qui suivent ! Elle avait un peur bleue de s’accrocher à quelqu’un, une peur bleue de souffrir encore…Mieux valait ne pas s’attacher, au moins, on ne tombait pas de haut…

Elle ne comprenait d’ailleurs pas comme il était possible qu’Andrew se soit autant attaché à elle…Pour lui, c’était une déesse, oui, certes, mais avez-vous déjà vu une déesse cruelle ?! Il devait avoir de gros problème avec l’autorité, peut être était il maso, et il aimait qu’on le mette minable…Dans ce cas précis, Carrie hésiterait surement à la revoir un jour, les types bizarres adorant ce genre de trucs, c’était pas du tout son trippe… Mais bon, c’était toujours plus agréable d’avoir un type à ses pieds, non ?! Elle sortit de ses rêves, tandis que lui était toujours dans les siens…Il était scotché à son visage, Carrie lui fit plusieurs fois, passer la main devant le visage, mais rien n’y faisait, il ne bougeait pas d’un poil ! Etonnant…Presque Effrayant ! Elle claqua les doigts juste devant son nez, mais rien n’y faisait, elle dut se rendre à l’évidence, il fallait lui crier dessus…

« OH ! Tu fais quoi là ? Ca ne va pas bien ?! J’ai un bouton sur le nez ou quoi ? Faut pas scotcher comme ça mon grand, tu me fais flipper sérieusement ! »

Elle s’était mise à rire, spontanément, elle ne se foutait pas de lui, mais la tronche qu’il tirait, c’était hilarant ! On aurait dit un petit chien qui vient de se lever…Le pauvre à vrai dire, il n’avait rien demandé à personne et voila qu’une nana venait à lui hurler dessus…Enfin, il avait qu’à se tirer aussi ! C’était de sa faute finalement… Carrie lui servit une autre coupe de champagne, peu importe qu’il en veuille ou pas, elle aussi s’en servi un verre et le bu cul sec…Encore une fois ! Elle commençait à sourire pour un oui et pour un non, et elle se reprocha de Andrew, elle dit en même temps…

« T’inquiètes, c’est moi qui m’approche t’as pas à avoir peur, et puis je suis à moitié bourrée, alors, tu n’as rien à craindre, je ne suis pas méchante ! »

Elle finit par se tourner totalement vers lui pour souffler un grand coup, et d’une enjouée qui n’était plus vraiment celle de d’habitude, Carrie dit…

« Alors, t’as prochaine chanson, elle sera encore pour moi…Ou alors tu as trouvé une autre nana avec qui tu pourras coucher plus qu’avec moi ?! »

Et bin, et bin…Carrie ne se sent plus visiblement…
Revenir en haut Aller en bas
http://popcity.niceboards.net/
Andrew Turner
|| [What if] my Queen doesn't love me ? ||
Andrew Turner


Nombre de messages : 46
Job : Chanteur Abandonné
Âge : 23 ans
Date d'inscription : 05/01/2008

VIP Index
Côté Coeur: Oh jolie Carrie, je t'aime tant et je suis à tes ordres ♥
Côté Lit: Ma Carrie, quand elle le désire ...
VIP Appeal:
*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Left_bar_bleue70/100*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Empty_bar_bleue  (70/100)

*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Empty
MessageSujet: Re: *Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]*   *Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Icon_minitimeDim 23 Mar - 1:27

Leur histoire était tellement complexe … enfin si on pouvait parler d’histoire car mis à part des rendez vous cachés quand la jeune actrice en décidait, il n’y avait pas grand-chose. Si, du côté d’Andrew, ce flot de sentiment en lui, toute cette inspiration qui lui venait rien qu’en pensant à la jeune femme, à cette joie lorsqu’il pouvait la voir et peut être même la toucher, tout cela formait une bulle de bonheur qui faisait tant de bien. Quand il avait rencontré Carrie, le chanteur ne savait pas tout ce qu’il l’attendrait à rester auprès d’elle. Après tout, il avait quitté sa petite amie à l’époque pour suivre l’actrice, se dignité fut rangée au placard et il s’aplatissait comme une carpette pour plaire à la demoiselle. Vous allez me dire, à l’époque où il sortait avec Beverly Storm, c’était à peu près pareil car les deux jeunes femmes avaient un fort caractère et un peu tendance à le malmener. La différence était toute l’inspiration que lui apportait Miss Evans. Jamais il n’avait écrit d’album entier autour de son ex, peut être une chanson ou deux, il ne savait plus. Mais il y avait tant à dire sur Carrie qu’il ne pouvait pas faire par les mots devant elle que sa musique servait d’exutoire. Tout se lisait dans ses paroles, tout se ressentait dans sa musique mélancolique acoustique, c’était des déclarations à chaque couplet. Et quand on lui demandait qui était cette femme qui l’inspire tant, Drew ne faisait qu’hausser les épaules et dire « une muse, tout simplement ! » avec un petit sourire rêveur. Notez qu’il ne disait pas « sa » muse car la jeune femme lui avait toujours dit qu’elle n’appartenait à personne et surtout pas à lui. Le message était clair et mis à part dans ses chansons où il rêve d’une vie à deux où le monde qui les entoure ne serait qu’un lointain flou trop peu intéressant pour qu’on s’y attarde, Carrie était libre de tous ses gestes. Ils n’étaient pas ensemble. Ils ne formaient pas un couple. Si pour elle, c’était tant mieux, pour lui c’était tant pis. Deux visions complètement opposées mais par amour pour sa belle, il ne disait rien et calquait sa trajectoire à la sienne. Peut être qu’un jour … Bien sûr, le chanteur pouvait toujours rêver mais c’était toujours beau de s’enfermer de temps en temps dans une bulle où les pensées deviennent réalité. En attendant, il profitait des instants avec elle. Qu’importe qu’elle soit méchante, qu’elle le rejette, il se montrait persévérant. Parfois, la méchante sorcière se faisait toute douce et là, sa patience était enfin récompensée. La sentir contre lui, pouvoir enfin l’embrasser sans qu’elle ne le repousse et puis peut être plus selon son humeur, c’était le paradis à ses yeux ! Malheureusement, pour bénéficier de quelques minutes de bonheur, il fallait subir avant l’attente du coup de téléphone, puis celui du rendez vous et là, rien n’était encore gagné. Nombreux furent les soirs de bredouille où il rentrait dépité tout simplement parce qu’elle avait « mal à la tête » ou simplement « pas envie ». Un long soupir, un regard triste et Andrew rentrait chez lui, espérant déjà la fois d’après …

Enfin, plutôt que de penser, il profitait de la vision de Carrie devant ses yeux. Profiter d’elle en blonde avant de la voir brunette et découvrir un nouveau visage de la demoiselle. Lui s’en moquait, le chanteur l’aimerait toujours quoiqu’il en coûte. C’était dingue quand même de s’amouracher ainsi d’une personne qui ne vous aime pas et pire ! Qui vous maltraite. C’était presque le comble du masochisme, à croire que ça lui plaisait. Non quand même pas à ce point là, juste que lui faisait abstraction de tout ça et voyait l’actrice sur un piédestal donc cela voulait dire que c’était limite normale qu’elle le traite ainsi ! Oui, Turner avait une drôle de vision des choses mais il ne fallait pas chercher à le comprendre, il ne vient pas vraiment de la même galaxie que nous, lui qui a toujours la tête dans les étoiles avec la constellation Evans à admirer en levant les yeux. Cette même Carrie qui lui disait qu’il imaginait qu’elle et Jake pouvaient … non il ne voulait même pas y penser, c’était trop dur. Bien sûr, Tutu savait que la belle allait voir ailleurs, limite si elle ne s’en vantait pas auprès de lui mais, même si cela ne le laissait pas indifférent, il faisait comme si de rien n’était. Mais ne lui demandez pas non plus d’avoir en tête les images de sa belle dans les bras d’un autre, il ne fallait pas abuser. Il avait peut être un côté maso mais pas à ce point non plus ! Et puis si en plus, elle aurait des scènes d’amour dans sa série, le visionnage risquerait d’être très difficile. Pauvre garçon, il ne fallait pas tomber amoureux d’une croqueuse d’hommes … Il fit un petit signe de tête qui ne voulait pas dire grand-chose à part qu’il s’écrasait une fois de plus devant la jeune femme, comme à son habitude. Si, pendant que la jeune femme continuait son repas et à boire, lui se mit à débiter tout un tas de compliments sincères et touchants. Des tas de filles rêveraient entendre Andrew Turner leur dire ne serait ce qu’un centième de ce qu’il disait, mais Carrie s’en moquait un peu. Ca faisait un peu mal mais lui parlait avec son cœur, comme si ça allait changer quelque chose à la situation. Peut être espérait il qu’un jour, à force de lui dire de différentes manières qu’il l’aimait, elle succomberait. Rêve impossible, dites vous ? Oui certes mais lui s’y accrochait. Plus haut était le rêve, plus dure sera la chute. Enfin on n’y était pas encore et à la fin de son speech il se mit à la regarder et ses pensées se mirent bout à bout pour faire un rêve sur la belle et il ne remarqua pas qu’il la fixait avec autant d’insistance. Seul le ton élevé de la jeune femme le fit revenir à la réalité. Ses joues s’empourprèrent légèrement, voila qu’il avait encore fait une boulette. Décidemment, ce n’était pas son jour et là, ce n’était pas sûr que même avec toute la patience du monde, il puisse avoir un bon moment avec l’actrice.

Quoique … Vu à la vitesse dont elle enchaînait les verres de champagne, cela pourrait être possible. Enfin, même ses réactions sous l’effet de l’alcool étaient imprévisibles. Il se souvint d’une soirée où elle avait bien bu et l’avait viré méchamment en lui jetant ses affaires à la figure. Et d’une autre fois où elle s’était lâchée, respirait le bonheur et la sensualité. Vous voyez le panel de réactions, difficile de savoir comment elle se comporterait avec lui cette fois ci. Pour commencer, elle s’approcha d’Andrew en souriant bizarrement, ses yeux bleus pétillaient à cause du champagne. Pas méchante, bourrée ? L’alcool lui servait d’anesthésiant alors car lui se souvenait de beaucoup de chose. Il n’empêchait qu’il la laissa s’approcher et poser une question un peu embarrassante. Il baissa les yeux un instant mais les remonta assez vite vu que sinon, ils seraient braqués sur la poitrine de la jeune femme. Pas vraiment digne d’Andrew. Alors il affronta son regard tandis qu’elle s’approcha de plus en plus. Lui se mit à parler d’une voix hésitante, bégayant un peu à cause de l’effet de surprise.


Heu … j’ai … j’ai arrêté d’écrire vu que je … suis en studio pour mon … mon nouvel album. Si tu veux … je te ferais écouter, tu verras pas toi-même de … de qui je parle.

Il avait soigneusement évité la question d’avec qui il couchait. De toutes façons la réponse était simple : personne. A part Carrie, quand elle le voulait bien sûr, il n’allait pas voir ailleurs. Ce n’était pas un obsédé du sexe. Comme tous les hommes, cela était un plaisir et puis il ne pouvait pas rester des mois sans rien fait mais ce n’était pas une drogue ni une chose faite à la va-vite dans un coin. Plutôt ne rien faire que de mal le faire, c’était ce qu’il pensait. Mais à voir l’actrice aussi belle et désirable si proche de lui, là l’envie montait. Mais il ne fallait pas trop y penser, comme nous l’avons dit ci-dessus, Miss Evans était une femme imprévisible. Là, la jeune femme se rapprochait dangereusement et fit basculer doucement le chanteur en arrière. Ce n’était pas désagréable et il fit un petit sourire timide tandis qu’il se laissait faire. Evidemment, il ne fit rien, si elle voulait déboutonner sa chemise, il ne serait pas contre. Si elle se relevait, il ferait de même et attendrait encore un peu. Juste il passa la main dans sa longue chevelure encore blonde. Il n’osait pas plus, il ne voulait pas tout gâcher. Ca suffisait les boulettes, dans le silence, Andrew ne risquait pas de dire de conneries. Toutes les cartes se trouvaient entre les mains de Carrie maintenant …
Revenir en haut Aller en bas
Carrie Evans
Sweet Devil•
Carrie Evans


Nombre de messages : 755
Age : 36
Job : ☼Actrice Of Course...☼
Âge : 22 ans
Date d'inscription : 07/05/2007

VIP Index
Côté Coeur: Il faut trouver la clé, et elle est bien cachée!
Côté Lit: Pour ça, pas besoin de clé, je suis toujours OPEN!
VIP Appeal:
*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Left_bar_bleue80/100*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Empty_bar_bleue  (80/100)

*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Empty
MessageSujet: Re: *Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]*   *Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Icon_minitimeSam 19 Avr - 18:09

Le pauvre Andrew avait l’air terrorisé…Il ne savait plus si il devait la toucher, ou simplement la regarder…Carrie avait envie de rire, mais ça ne se faisait pas, c’était mal poli ! Oui, bon, comme si la politesse était une chose qui encombrait l’esprit de Mademoiselle Evans…Surtout avec lui ! Elle s’était penchée sur lui, pour faire…Quoi au juste ?! Elle reluqua ses mèches tombées devant son visage, pourquoi n’avait il pas fait couper ses cheveux ? C’était LE truc qui chiffonnait Carrie ! Il avait cette mèche qui tombait toujours dans les yeux, et c’était franchement démodé. Regardez autour de vous, les VIP n’ont plus cette coupe des années 90. Ils ont soit les cheveux rasés, ou des coupe mi longues mais négligées…Enfin, tout ça n’était pas hasardeux bien sur, alors pourquoi Andrew ne changeait il pas de coiffeur pour rencontrer celui de Miltonfine par exemple…Lui avait toujours une coupe nickel ! Qu’elle soit longue ou courte, ses cheveux étaient toujours bien coiffés, et son coté négligé le rendait sexy…Sur Andrew, le coté négligé le rendait encore plus niais qu’avant ! Mais il persistait, à vrai dire, combien de nanas hurlait son nom dehors, et le trouvait super craquant comme ça ?! Il avait raison de rester tel qu’il était, pour sa carrière, c’était bien plus positif…en revanche, pour sa vie amoureuse, plus particulièrement sexuelle, ce ne serait pas de la tarte ! Carrie se souvenait bien du jour où elle avait dit à sa maman qu’elle était sortie avec lui…En fait, c’était sa maman qui lui avait dit, puisqu’elle l’avait lu dans un bouquin !(D’ailleurs depuis ce joue, elle conserve secrète cette relation avec Andrew…) Madame Evans lui avait dit qu’elle n’avait peut être pas trouvé le meilleur parti pour sortir entre amoureux, parce que ses cheveux n’étaient pas top ! Depuis ce jour, Carrie était obnubilée par la coupe de cheveux d’Andrew, et elle ne pouvait pas défaire ses yeux de CETTE mèche…Non de Dieu ! Carrie se recula alors, replaçant donc ces cheveux qui lui venaient dans le visage. C’était un peu maniaque comme geste, mais bon, c’était insupportable pour elle…elle toussota légèrement avant de finir sa coupe…

Trop de champagne pour aujourd’hui, elle voulait un café ! Oui, vous avez bien entendu, finit la partie de jambe en l’air qui aurait pu plaire à Andrew, elle voulait boire un café…Elle se recoiffa, elle ne savait pas trop comment lui dire, parce que le pauvre, c’est jamais super agréable de se faire recaler comme ça, alors qu’il aurait pu se passer un truc ! A vrai dire, Carrie n’aimait pas trop avoir des relations intimes dans des endroits telle qu’une loge…C’était sale, et puis n’importe qui pouvait entrer ! On n’est pas à l’abri de la catastrophe à vrai dire ! Alors, elle coupa net tout ça, puis se releva du sofa où Andrew semblait nerveux…Il n’avait pas trop envi de se lever visiblement, ou peut être qu’il était déjà debout…Allez savoir ?! [XD] Quoi qu’il en soit, Carrie voulait toujours boire ce café…elle prit son portable, composa un numéro, elle appelait la jeune fille qui s’occupait des beignets et autres boissons chaudes sur le tournage de la série…Elle ne pourrait pas vous dire son nom, puisqu’elle ne le connaissait pas, et même sur son téléphone, dans son répertoire, cette demoiselle s’appelle « Miss Donuts »…Vous voyez le genre ! Elle attendit donc deux coups de sonnerie avant qu’une voix douce réponde…

« Oui ?!

-Salut, c’est Carrie Evans…Tu es sur le plateau là ?!

-Oui, bien sur…Mais je croyais que vous étiez souffrante, et que vous étiez rentrée chez vous ?!

-Euh…Ah…Oui…Bah finalement, je me suis sentie faible, j’ai préféré dormir dans ma loge avant de partir, c’est plus prudent, surtout que je suis venue avec ma voiture aujourd’hui ! Dis moi, est ce qu’il te serait possible de m’apporte un café…Enfin, apporte un thermos de café, s’il te plait…Je n’aime pas trop ça, mais j’ai mal au crane et la seule chose qui me calme c’est un cachet et un café !

-Pas de soucis Mademoiselle Evans, je vous apporte ça…Avec des Donuts ?!

-Euh, non, juste un thermos, et arrêtes de m’appeler Mademoiselle Evans et surtout de me vouvoyer…

-Pardon Carrie…J’arrive de suite ! »

Vous comprenez maintenant pourquoi, elle l’avait surnommé « Miss Donuts » ! Carrie reposa son téléphone sur le bord de la table de maquillage…Elle se retourna, pas gênée, mais plutôt ennuyée pour le pauvre Andrew qui était un peu resté sur sa fin… Elle prit la chaise sur laquelle elle prenait place pour le maquillage quotidien, et la fit rouler jusqu’en face du jeune homme…Elle croisa les jambes, et lui sourit, un peu malhonnête, mais que voulez vous, Carrie ne pouvait pas faire autrement…Elle ne pouvait pas le virer non plus ! Bien que maintenant, il ne serve plus à grand-chose…Elle se replaça les cheveux, en les attachant à l’aide d’un élastique en remontant en chignon négligé…Elle était comme chez elle dans cette loge, alors pourquoi ne pas faire comme elle faisait dans son appartement…De quoi parler ?! Ah, oui, de son disque…Il avait commencé à le faire, puis avait arrêté, avant que la jeune femme ne lui fasse miroiter une chose, qu’il n’aura finalement pas eut…Pas aujourd’hui, du moins !!! Elle s’avança encore, puis décida de couper court au blanc qui venait de s’installer parmi eux…

« Alors, tu es donc en studio…Sympa ! Tu as trouvé un titre pour le nouvel opus ?! Je vois bien un truc comme, Balade pour Clarisse…Ou Clara…Enfin tout ce qui commence par un C… »

Elle se mit à rire…Ce n’était pas bien méchant, mais étant donné que TRES souvent il avait tendance à faire référence à Carrie à travers ses paroles, c’était facile de se moquer un peu ! Bon, ok, c’était assez flatteur…Bah oui, tout le monde n’a pas la chance d’avoir pour elle seule une chanson à « presque » son nom…Bah ouais, vu que leur « relation » était secrète, il lui était interdit de chanter ne serait ce qu’une fois le prénom « Carrie », sous peine de se faire directement griller par les journalistes, et puis aussi par Carrie, et ce serait surement le pire pour Andrew…Carrie n’était pas du genre gentille lorsqu’on désobéissait à ses ordres…Alors il suivait le troupeau, préférant se taire, que de se faire haïr par celle qu’il adorait…Puis, on vint toquer à la porte, surement la « Miss Donuts »…Carrie se hâta d’ouvrir la porte de la minuscule salle de bain, qui se trouvait dans la loge de la demoiselle. Elle fit signe à Andrew, en direction de la petite salle…

« S’il te plait entres la dedans, tu me sauverais la vie…Si on nous voit ensemble, j’ai peur que les journaux fassent chou gras, et franchement, je n’ai pas vraiment envie de ça…S’il te plait… »

Elle le suppliait ?! Alors, là, c’était le monde à l’envers…Elle savait pertinemment qu’en commandant un café, elle aurait du faire front à ce qu’on la voit avec Andrew…Visiblement, c’est une chose qu’elle avait omis ! Alors Andrew se laissera-t-il faire ? Ou pour une fois, il ne se démontera pas ?!
Revenir en haut Aller en bas
http://popcity.niceboards.net/
Andrew Turner
|| [What if] my Queen doesn't love me ? ||
Andrew Turner


Nombre de messages : 46
Job : Chanteur Abandonné
Âge : 23 ans
Date d'inscription : 05/01/2008

VIP Index
Côté Coeur: Oh jolie Carrie, je t'aime tant et je suis à tes ordres ♥
Côté Lit: Ma Carrie, quand elle le désire ...
VIP Appeal:
*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Left_bar_bleue70/100*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Empty_bar_bleue  (70/100)

*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Empty
MessageSujet: Re: *Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]*   *Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Icon_minitimeMar 29 Avr - 17:36

Là, il pouvait y croire que c’était bien parti. La jolie Carrie l’avait fait basculer sur le canapé de sa loge. Lui n’avait rien demandé, rien suggéré, juste été lui-même, un garçon un peu niais mais pas méchant, juste un peu trop amoureux d’une jeune femme qui n’en valait pas la peine. A ses yeux, si, elle valait tout l’or du monde et bien plus encore mais soyons réalistes : Carrie Evans n’aimait pas du tout le chanteur. Tout au plus n’était il qu’un jouet entre ses mains et encore c’est le genre qu’on joue quelques minutes avant de le mettre dans le coffre avant de le ressortir à cause d’une envie soudaine qui retombe comme un soufflé. Tout être sensé aurait vu ça, qu’Andrew était manipulé, une sorte de pion. C’est un peu comme les Barbies : les petites filles ont toutes ces poupées blondes parfaites avec leur lot de petits amis potentiels, les Ken. Et il y en a toujours un qui plait moins pour différentes raisons. Bah voila, Andrew était un peu comme ce Ken tout en plastique, jusqu’à ses cheveux, ce qui pouvait repousser les petites filles et par conséquent, les poupées. Lui n’avait pas d’histoire d’amour et ne retirait jamais ses vêtements pour se retrouver en slip intégré (XD). Turner était pareil, sauf que lui n’avait pas le slip implanté dans la peau, c’était toujours ça de gagner ! Non mais par contre, c’était plutôt la coupe de cheveux. Si Carrie n’était pas en émoi total devant Andrew, elle était par contre en dégoût avec les longues mèches blondes qui faisaient son style. Au départ, ce n’était pas un fait exprès. Quand il démarchait les maisons de disques, la coupe se contentait d’être courte et assez dégagée. Puis entre le contrat et la fin de l’enregistrement, il n’avait pas eu une minute à lui pour passer chez le coiffeur rafraîchir le tout. Puis ce fut le temps des premières télévisions avec cette coupe qui fit fondre pas mal de filles. Finalement, il resterait comme ça, le responsable marketing l’avait décidé. Le chanteur se trouvait bien comme ça, il a souvent eu cette coupe sans forcément faire des émules dans son entourage. Alors il n’avait plus changé, c’était devenu SON style, le type un peu rétro, pas mal romantique avec les mèches qui masquaient ses doux yeux clairs. Cela changeait de tous ces garçons aux cheveux courts ou sans cheveux du tout. Malheureusement, ce style ne plaisait pas du tout à celle qu’il aimait. Est-ce qu’il irait jusqu’à se couper les cheveux pour elle ? Qui sait, avec lui tout était possible mais pour l’instant, il n’en était pas question, sa chevelure c’est sacré. Et ils n’étaient pas gras ! Juste l’effet qui pouvait rendre ça. Quand Carrie lui enleva sa mèche des yeux, elle pouvait sentir au toucher qu’ils étaient propres, le chanteur en prenait soin. Un peu comme sa guitare ou sa voix, ses cheveux étaient sa marque de fabrique.

S’il avait cru d’ailleurs que ce réajustement de mèche annonçait une bonne suite, il avait tout faux. Pourtant c’était si bien parti … mais non, pas cette fois. C’est dommage, il était bien lancé ! Bah quoi, pas de sa faute si le contact rapproché avec l’actrice le rendait tout chose. Il suffisait d’un rien alors maintenant, il se sentait bien idiot et cela se voyait au travers de ses pommettes rosies tandis que la belle se relevait. Il restait vraiment sur sa faim mais il n’était pas du genre à réagir au quart de tour, comme par exemple se lever, la plaquer contre un mur pour l’embrasser. Ca, c’était bon pour les films ou les gens pour qui leur cerveaux si situait dans le caleçon. Mais pas lui. Ce n’était pas l’envie qui lui manquait mais ce n’était pas son genre, il se voyait très mal faire ça, surtout à Carrie. Rien que d’y penser, il sentait déjà la baffe retentissante venir claquer sur sa joue. Alors il valait mieux éviter, de toutes manières elle était au téléphone à commander un café. Lui tentait de reprendre contrôle sur lui et la regardait, observait ses manières tandis que sa mèche retombait devant ses yeux. Cela pouvait fonctionner comme un paravent, il ne donnait pas l’impression de regarder la personne, ça l’arrangeait car Carrie serait capable de lui dire d’arrêter de la regarder. Mais elle était si belle, il ne se lassait pas de le ressasser dans sa tête, ses mélodies, ses paroles. Si elle ne devinait pas qu’il l’aimait avec tout ça … Justement elle ne le savait que trop et en jouait. Pauvre garçon.

Puis elle raccrocha et vint s’asseoir devant lui sur une chaise roulante, le genre que les enfants pouvaient s’amuser à faire des courses à faire. Tiens, une vraie conversation. Enfin pas vraiment, on sentait la moquerie derrière. C’était vrai que la première chanson de son nouvel album avait un truc évocateur avec un prénom qui ressemblait étrangement à celui de la jeune femme face à lui. Il hocha de la tête, imperturbable face à ce qui faisait rire Carrie et lui répondit doucement.


Cassie. Ca, c’est le nom de la chanson … Pour le nom, je ne sais pas encore, il faudra voir comment rendent les chansons en studio pour voir la couleur générale après je déciderais. Je suis encore loin d’avoir fini. Si tu veux en écouter un morceau …

Et pour terminer sa phrase, il lui fit un petit sourire. Ca faisait tellement romantique de prendre sa guitare et chanter pour sa dulcinée, surtout que les paroles étaient vraiment sur mesure là. Lui prenait toujours plaisir à chanter ses chansons, parfois même il fermait les yeux et pensait à la jeune femme, ça aidait encore plus à se concentrer. Si elle savait l’impact réel qu’elle pouvait avoir dans la vie du chanteur, c’était fou. Il n’était pas psychopathe à la harceler et à tout collectionner d’elle non plus mais il savait son actualité, mais surtout il pensait énormément à elle. Carrie faisait partie des pensées quotidiennes de Turner, c’est pour vous dire à quel point il était accro …

Puis on vint cogner à la porte et sur le visage de la belle il y eut comme un vent de panique. Elle aurait du savoir qu’en appelant quelqu’un pour lui apporter le café, elle serait obligée d’ouvrir la porte et donc le risque de montrer Andrew. Et qu’est ce qu’il ficherait là lui, en compagnie de l’actrice qui aurait du être rentrée chez elle ? C’est pour cela qu’elle ouvrit la porte de la salle de bains et lui demanda d’entrer là. Ce n’était même pas une demande mais une supplication ! On aurait dit qu’il lui rendrait un énorme service en s’enfermant dans cet endroit tout petit. Mais ils n’avaient rien fait, les gens se souvenaient peut être vaguement qu’ils étaient sortis ensemble un soir et encore, c’était un petit article, entre temps Miss Evans avait fait la une des tabloïds pour bien plus.


Qu’est ce que ça peut faire qu’elle nous voit ? On discute c’est tout …

Il s’était levé sans faire un pas, ne comprenant pas pourquoi il devrait rentrer dedans. Une mini-rebellion ? Ca pourrait lui coûter cher dans l’avenir ça mais pour l’instant tout ce qui importait Carrie c’était de faire entrer Turner là-dedans et pour cela, elle le tira par le bras avec une force incroyable. Bon il n’était pas d’une musculature incroyable et la surprise le fit basculer en avant et rentra donc de force dans la pièce d’eau. Sauf qu’il avait oublié sa veste et rouvrit la porte.

Carrie, ma v …

Pas le temps de finir sa phrase que l’actrice lui claqua violemment la porte au nez, au sens littéral. Cela lui fit mal et du sang se mit à couler légèrement. Là, c’était au delà du supportable et Andrew se mordit la lèvre inférieure en refoulant ses larmes avec une violence qu’il ne se connaissait pas lui-même. Chercher de quoi essuyer son nez, il ne trouva que du coton à côté du lavabo, il ne se permettait pas de fouiller même s’il en aurait le droit avec tout ce qu’il subissait. Et là il attendit, apparemment la jeune femme était en grande discussion avec l’assistante. Ca se finirait bien un jour. Quand tout d’un coup une mélodie se fit entendre. Une chanson de Coldplay, What If, en guise de sonnerie se mit à retentir. Le portable d’Andrew !! Alors là, c’était la poisse la plus complète pour la Evans qui croyait s’en tirer en planquant le jeune homme dans sa salle de bains mais finalement, ce n’était pas celui qui était le plus dérangeant en cet instant. Alors Carrie, tu vas faire quoi ? Trouver une parade, répondre ou autre ?
Revenir en haut Aller en bas
Carrie Evans
Sweet Devil•
Carrie Evans


Nombre de messages : 755
Age : 36
Job : ☼Actrice Of Course...☼
Âge : 22 ans
Date d'inscription : 07/05/2007

VIP Index
Côté Coeur: Il faut trouver la clé, et elle est bien cachée!
Côté Lit: Pour ça, pas besoin de clé, je suis toujours OPEN!
VIP Appeal:
*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Left_bar_bleue80/100*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Empty_bar_bleue  (80/100)

*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Empty
MessageSujet: Re: *Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]*   *Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Icon_minitimeMer 30 Avr - 22:12

Lorsque Carrie se sentait menacer d’un truc, tout autour d’elle disparaissait, et elle omettait parfois quelques détails…Pas des moindres ! La veste par exemple, Andrew avait essayé de le prévenir, mais non, elle l’avait complètement zappé, calqué la porte au nez du pauvre benêt, et pensait plus à boire un bon café qu’autre chose…Soit, elle l’aurait son café, dans…Maintenant ! Elle ouvrit la porte de sa loge et « Miss Donuts » était planté là, avec ses petites lunettes rose et ses grosses boucles d’oreille en toc…Elle était pourtant tellement jolie, dommage de gâcher tout ça ! Bref, Carrie la fit entrer pour qu’elle pose tout ça sur la table…Carrie se retourna alors et vit directement cette veste posé sur le rebord du canapé en face de la demoiselle, mais celle-ci était trop préoccupée par le café de Carrie qu’elle n’avait rien vu…Elle avait une boite dans la main et se tourna vers Carrie ^pour lui dire…

« Dans ce sachet, je vous ai apporté des cachets ! C’est de l’homéopathie, c’est bon vous…euh…tu sais ! C’est à base de plantes, et moins nocif que…ça ! »

Elle sorti du sachet une boite d’aspirine…Elle était peut être un peu bêbête mais au moins, elle commençait à connaitre Carrie par cœur ! La demoiselle lui sourit d’ailleurs, pour lui montrer sa reconnaissance, chose qu’elle ne faisait quasiment jamais, et dont la petite assistante ferait bien mieux de profiter…Pour une fois qu’elle n’était pas méchante ! Surtout par ce vent de panique…Le soucis, c’est que Carrie se sentait peut etre un peu trop bien là, elle avait littéralement oublié le pauvre Andrew dans la salle de bain minuscule, et ne se souciait plus de tout ça, là, elle voulait son café…La « Miss Donuts » lui servit une tasse pleine de café fumant en lui disant…

« Je l’ai ait comme vous l’aimez…Enfin, comme tu l’aimes ! Oui, parce que je sais que tu n’aimes pas trop le café, alors pour l’adoucir, j’ai remarqué que tu mettais une cuillère de chocolat en poudre, j’ai fait pareil, ça sera moins mauvais…

-Mais dis moi tu es parfaite toi…Je vais peut être…Ca te dirais d’être mon assistante personnelle ?! Je veux dire, que ès que j’ai un tuornage, bah tu viendrais pour m’aider…

-Oh, c’est vrai ?!

-Oui, j’en parlerais à Erik, il se… Tu entends ?! Ton portable sonne…

-Ah non Carrie, ce n’est pas le mien, c’est le tien…

-Bah non, je sais que le mien est…Oh, oui, pardon, je n’avais pas vu, il est dans ce blouson…Qui n’est pas à moi, mais je vais t’expliquer…Tu veux être mon assistante ?! On est d’accord ?!

-Oui, bien sur que je le veux…Pourquoi ?

-Alors tu apprendras qu’on ne me pose jamais de questions…Donc, tu as vu un blouson ?! Qui n’étais pas à moi aujourd’hui ?!

-Euh…Non ! Pas du tout…Je dois y aller là…Tu me rappelle pour le poste que tu m’as proposé… »

Et la jeune fille s’en alla sans piper mot, elle referma la porte et Carrie devint alors rouge de colère…en fait, non, elle était déjà rouge, parce qu’elle était embarrassée par la situation ! en fait, elle n’avait pas prévu que cet abruti d’Andrew oublie sa veste…D’ailleurs, pourquoi porte rune veste ?! Oui, bon d’accord, il faisait bien ce qu’il voulait mais avouez quand même que la moindre des choses c’était de penser à prendre son manteau…En fait, il y avait pensé mais Carrie n’en savait rien ! Elle souffla, buvant son café cul sec, il était bon cela étant dit…Elle alla vers la porte de la salle de bain, et elle fut surprise de trouver là un Andrew pas au mieux de sa forme ! Qu’est ce qu’il avait fait là dedans ?! Faut quand même en vouloir pour s’éclater le pif comme ça, il saignait, et épongeait tant bien que mal le sang qui coulait, et pas qu’un peu…Et oh…Vous savez que Carrie a une peur bleue du sang ?! Oui, c’est idiot pour une nana qui joue un vampire, mais lorsqu’il s’agit de VRAI sang, elle peut devenir hystérique…Mais bon, sur le coup, elle était plutôt étonné ! Il avait du se cogner la tête contre le lavabo un truc du genre…Puis, un éclair de génie vint lui transpercer le crane ! Si c’était elle qui lui avait involontairement claquer la porte au nez…C’était sur que c’était ça, un type, même aussi niais que lui n’avait pas la folie de se fracasser le pif sur un rebord de lavabo, surtout sans raison apparente…Carrie fit de grands yeux, ok, elle aimait bien se foutre de lui, mais bon, il y avait des limites à la cruauté ! Elle se hâta d’aller vers lui, il était assis sur les toilettes, en se tenant le nez et en ayant la tête levée…Carrie secoua la tête, et lui remit la tête droite…

« Mets pas ta tête comme ça, ce n’est pas bon, le sang redescend, reste droit, et presse fort, ça va s’arrêter…Je suis désolée, c’est ma faute, c’est ça ?! Oui, c’est forcément moi qui t’ai foutu la porte dans la tronche…J’avais bien entendu un bruit, mais ton nez, j’y pensais pas un instant ! »

Elle se releva, en allant cherché de quoi essayer le visage ensanglanté d’Andrew…Elle voyait le coup se faire…aller à l’hosto, avec lui ! C’était la fin de la cachoterie ! Mais non, ce n’était pas possible, elle eut soudain une idée…Elle prit son téléphone, pour envoyer un SMS à la nouvelle assistante personnelle de Carrie…Oui, ça lui prend ce genre de folie !!!

Code:
*Ecoutes, tu vas revenir dans ma loge avec une trousse de secours, et ne dis rien à personne, tu dis que tu en as besoin, point, c’est même pas pour moi, tu t’es coupé, ou autre…Mais dépêches toi…C’est urgent*

Le SMS envoyé, elle retourna auprès de Andrew, elle l’aida à se relever, et le fit s’asseoir sur le divan…Les bulles de champagnes avaient totalement disparues dans la tête de Carrie, mais un autre café n’était pas de refus, elle le but cul sec, très bon toujours, elle souffla encore, un peu paniquée par la situation…Le sang la dégoutait mais il avait besoin d’elle, et contre tout attente, Carrie se montrait serviable et gentille envers lui…WAW ! C’est enfin arrivé, Carrie est sympa avec Andrew…Chose à marquer d’une crois rouge parce que ça serait surement la dernière fois qu’il la verrait ainsi…C’était tellement rare de la voir perdre ses moyens, ce qui, la rendait encore plus belle, puisque plus humaine ! Elle se tourna vers lui plissant les yeux pour observer son nez…Elle retira la serviette éponge, le sang ne coulait plus, mais un beau bleu pointait le bout de son nez…Il lui fallait de la pommade, ça serait douloureux, mais bon…C’était toujours ça de prit…Quelqu’un toqua à la porte, Carrie se dépêcha d’ouvrir, c’était « Miss Donuts » (elle ferait bien d’apprendre son prénom) avec la trousse de secours…Elle ajouta simplement…

« C’est un secret Carrie, Promis, je ne dirais rien… »

Puis elle parti, sans même jeter un coup d’œil par la porte entrouverte…Elle aimait déjà cette nana ! Carrie retourna auprès de Andrew qui semblait pâlir…Elle jeta au sol ce qui se trouvait sur le sofa, puis allongea le jeune homme en prenant soin de lui mettre un coussin derrière la tête, il ne fallait pas non plus qu’il s’assomme avec l’accoudoir en bois…Elle ouvrit la mallette, et il y avait cette pommade miracle lorsqu’on est petit qui efface les bleus…Pas certaine que ça fonctionne vu l’étendue des dégâts, mais elle tenta quand même de lui appliquer…avant elle prit un peu de solution avec une compresse pour lui nettoyer comme il faut…Elle sentait qu’i ; avait mal, et elle lui dit alors…

« Ca fait mal je suppose…Pardon, franchement, je m’excuse, je ne voulais pas te blesser… tu m’en veux pas trop j’espère…Bouges pas, je vais te passer de la crème magique… »

Et gentiment elle posa un petit bisou sur le nez d’Andrew…Bon, ce n’était pas le baiser le plus sensuel qu’il ait eu venant de Carrie, mais au moins, il était sincère…C’est déjà ça non ?! Et qui a dit que Carrie était mauvaise…elle a surement des tonnes de défauts, mais pas celui de ne pas avouer ses tords…Enfin, dans un cas de force majeur, bien sur !!!
Revenir en haut Aller en bas
http://popcity.niceboards.net/
Andrew Turner
|| [What if] my Queen doesn't love me ? ||
Andrew Turner


Nombre de messages : 46
Job : Chanteur Abandonné
Âge : 23 ans
Date d'inscription : 05/01/2008

VIP Index
Côté Coeur: Oh jolie Carrie, je t'aime tant et je suis à tes ordres ♥
Côté Lit: Ma Carrie, quand elle le désire ...
VIP Appeal:
*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Left_bar_bleue70/100*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Empty_bar_bleue  (70/100)

*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Empty
MessageSujet: Re: *Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]*   *Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Icon_minitimeDim 4 Mai - 18:25

Oh que ça faisait mal ! Carrie n’y avait pas été de main morte avec la porte et voila maintenant que le jeune homme pissait le sang au possible. Il gardait la tête en l’air, tenant la première serviette qui lui était tombé sous la main pour éviter que ça coule partout, faisant encore plus de dégâts. Tout ça parce que l’actrice ne voulait pas qu’on les voit ensemble. Bon d’accord, beaucoup de gens auraient trouvé ça suspect qu’un garçon et une fille se retrouvent dans une loge mais après, tout le monde ne couchait pas avec toutes les personnes qu’ils rencontraient. Un exemple ? Pas difficile : Andrew ne couchait qu’avec Carrie, quand elle l’avait décidée. Et il n’y avait personne d’autres dans sa vie alors même si une belle jeune femme venait le voir dans sa loge, le geste le plus sensuel qu’il y aurait serait une bise. Waw, que c’est chaud … C’était ironique hein ! Le chanteur ne voyait pas le mal qu’il y aurait à ce qu’il connaisse l’actrice. Bon, les journaux les avait vus un soir qu’ils sortaient dehors mais des mois s’étaient écoulés, lui avait sa muse au nom secret, aucun journaliste n’avait pensé à la jeune femme. Quant à la belle blonde, il y avait beaucoup de garçons passés dans son lit, de quoi alimenter la presse people de ses frasques. Puis ils s’étaient rencontrés par hasard dans les studios, pas vraiment un rendez vous d’amant endiablé vous me direz ! Surtout qu’il ne s’était pas passé grand-chose. Il avait eu un contact plus violent avec une porte qu’avec la belle, c’est pour vous dire.

Pendant qu’elle discutait, lui attendait là tranquillement, assis en espérant que le sang allait bien s’arrêter de couler comme ça, il ne voulait pas aller à l’hôpital ni faire un malaise dans la loge de la demoiselle. Déjà que son portable avait sonné, ce qui avait déjà du embarrasser assez Carrie, pas la peine d’en rajouter. Et plus que la douleur sur son nez, c’était la peur qu’elle lui reproche quelque chose qui venait en premier. Sûrement qu’elle allait l’enguirlander car Tutu n’avait pas pensé à sa veste ou alors qu’il ait des amis qui l’appelle, de mettre son portable sur sonnerie et non sur vibreur … Tout était possible et la liste pouvait être longue. En gros, Andrew était mal barré et sa journée allait mal se finir ! Il n’aurait jamais du la suivre, attendre son prochain de coup de fil dans quelques semaines et voila. Sauf que le jeune homme était incapable de lui dire non, il pouvait faire une petite résistance en disant qu’il ne savait pas mais jamais de non ferme. Il l’aimait trop et cela lui portait un préjudice grave, il en oubliait presque ses choix à lui. Il n’y avait que la belle Evans qui comptait, d’abord son avis et après le sien à lui. Pauvre garçon, autant souffrir pour une femme qui ne vous aime pas. Déjà qu’il faisait ceinture la plupart du temps, se faisait torturer mentalement alors si maintenant c’était physiquement, il ne sait pas combien de temps il tiendra.

Il ferma les yeux, sentant sa tête tournée. Andrew n’était pas un passionné de sang, en voir un petit peu n’était pas grave mais là, la serviette s’en imbibait de temps en plus. Quand est ce que Carrie allait daigner lui ouvrir la porte. Et même si elle le foutait dehors comme un malpropre, au moins il pourrait aller à l’hôpital le plus proche pour se faire soigner. Autant dire que Turner ne s’attendait pas du tout à ce qui allait suivre. Quand elle ouvrit la porte, il la regarda avec un air triste. Bah oui, il n’allait pas sourire alors qu’il avait mal ! Elle s’approcha et lui mit la tête droite, lui expliquant comment se tenir. Andrew n’a jamais été un fan des bastons alors saigner du nez ne lui arrivait pas tous les quatre matins, la dernière fois il devait avoir 12 ans après une chute. Et encore … Tout ce qui se passa par la suite sembla irréel, l’actrice semblait vraiment inquiète pour lui, s’excusa même et l’aida même à se relever pour l’emmener sur le divan où il s’assit, en exécutant les conseils de Carrie en pressant fort et gardant la tête droite. Elle se tenait face à lui et pour se concentrer sur autre chose que sa douleur, il la regardait. Qu’elle était belle ainsi, à chercher une solution pour lui. Miss Evans s’occupait de lui ! Waw, un vrai miracle se produisait en cet instant même si Andrew avait du limite se faire casser le nez pour arriver à obtenir un peu de considération. Il ne le ferait pas deux fois alors autant en profiter du mieux qu’il pouvait, au travers de la douleur et des maux de tête même si le sang avait arrêté de couler. Elle lui retira la serviette, Tutu ne devait pas être au summum du glamour avec du sang un peu partout et le nez légèrement violacé par le choc. Puis on toqua à la porte, il était prêt à se lever pour aller se cacher encore mais l’entretien ne dura que quelques secondes à peine, la jeune femme avait demandé une trousse pour le soigner. Elle avait pris un risque, sait on jamais si la personne voulait entrer ou avait regardé en sa direction. Alors elle allait s’occuper de lui.

Elle le fit s’allonger, mit un coussin sous sa tête et le nettoyait car du sang sur son visage ne faisait pas des plus seyants. Puis un petit bisou arriva sur le bout de son nez et il sourit malgré son visage crispé de douleur. Au fond de lui-même, Andrew remerciait cet accident car jamais il n’aurait eu autant d’attention de la part de la jeune femme de manière normale.


Non … je t’en veux pas, c’est pas grave, tu m’avais pas vu. J’ai pensé à ma veste au dernier moment et tu as fermé la porte à ce moment là. Je vais pas te dire que ça m’a fait du bien mais bon …

Enfin, il parlait. Comment en vouloir à Carrie ? Elle ne l’avait pas fait exprès et puis là elle réparait les dégâts avec une infinie douceur. La meilleure infirmière du monde. Alors Andrew se laissa faire sans rien dire, son visage se figeant, se contractant pour ne rien dire. Un peu comme un enfant, Turner voulait montrer qu’il n’avait pas mal, qu’il était un grand garçon courageux qui n’a pas peur d’un simple bleu. La jeune femme lui déposa un peu de crème sur le bout du nez, là même où elle l’avait embrassé, avez infini douceur. Là, d’un coup, il avait moins mal. Il se sentait bien sous les doigts doux de l’actrice, elle prenait soin de lui comme s’il avait une quelconque importance à ses yeux. Et ce tout petit espoir, futile certes, rendait Andrew tout heureux au fond de lui.

Je suis désolé pour le téléphone, j’espère que ça ne t’a pas embarrassé. Si c’est le studio, je ne pourrais pas venir il faudra car j’ai la tête qui tourne … Tu as une sacrée force quand même.

Comme quoi il faut toujours se méfier des gens. Carrie n’en a pas l’air mais elle pouvait faire très mal. Turner en avait fait la malheureuse expérience même si finalement il n’en était pas mécontent vu qu’il s’était fait soigner !

Merci … Pour les soins.

Ca a avait beau la moindre des choses que l’actrice pouvait faire, Andrew lui fit un petit sourire doux pour accompagner ses paroles. Si seulement elle pouvait être comme ça plus souvent … Mais là, faut pas rêver !
Revenir en haut Aller en bas
Carrie Evans
Sweet Devil•
Carrie Evans


Nombre de messages : 755
Age : 36
Job : ☼Actrice Of Course...☼
Âge : 22 ans
Date d'inscription : 07/05/2007

VIP Index
Côté Coeur: Il faut trouver la clé, et elle est bien cachée!
Côté Lit: Pour ça, pas besoin de clé, je suis toujours OPEN!
VIP Appeal:
*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Left_bar_bleue80/100*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Empty_bar_bleue  (80/100)

*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Empty
MessageSujet: Re: *Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]*   *Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Icon_minitimeSam 10 Mai - 16:52

La couleur du nez d’Andrew devenait limite inquiétante…C’était un beau violet-jaune, qui tournait au noir…En gros, il devait avoir le pif à moitié cassé ! Mais ce n’était pas certain, il pouvait juste avoir le contre coup du coup, mais bon, c’était quand même assez amoché…Pauvre Andrew, remarquez, chose positive, il a toujours sa mèche pour lui caché la blessure…Mais ça devait tout de même faire assez mal, parce qu’entre nous, vu la façon dont il plissait les yeux et le nez lorsqu’elle le touchait doucement pourtant, il devait déguster…Mais d’un manière ou d’une autre, il fallait à tout prix éviter l’hôpital, parce que d’une Carrie ne voulait pas s’y présenter avec lui, sous peine de paparazade à la sortie, deuxièmement, elle n’était pas trop à l’aise dans ce genre d’endroit, et troisièmement, il y avait une histoire en cours, dans l’enceinte des studios, que Carrie aimerait éclaircir assez rapidement…Mais bon, le point positif de tout ça, c’était qu’Andrew avait l’ai d’apprécier ce que Carrie faisait pour lui ! Remarquez, toutes les fois où elle avait été mauvaise avec lui, et bien elle pouvait se montrer un peu plus aimable aujourd’hui, surtout qu’au final c’était entièrement de la faute de Carrie…Avec cette précipitation, il avait reçu la porte en pleine poire, et ça avait fait pas mal de dégâts ! L’autre point positif, c’était qu’Andrew n’était absolument pas rancunier sur tout ça, à vrai dire, il ne l’était jamais lorsqu’il s’agissait de sa belle Carrie…Il l’aimait beaucoup trop pour qu’il puisse lui reprocher quelque chose ! Et oui, il l’aimait, on pouvait le sentir à des kilomètres à la ronde…Ce qui était bizarre, Carrie s’était toujours demandé pourquoi, il était ainsi avec elle ?! C’était devenu une sorte d’obsession chez lui, à se demander s’il n’avait pas placardé sur une partie de son mur une photo d’elle, ce qui l’aidait à écrire, ou alors à s’endormir…Imaginez le, avec un ourson en peluche qu’il aurait appelé Carrie, juste pour s’endormir avec dans les bras ! L’idée faisait peur à Carrie, mais elle aurait trouvé ça plutôt mignon, enfin e secret, devant lui, elle aurait dit qu’il était débile de faire ça, qu’il n’avait pas 14 ans pour idolâtrer quelqu’un de cette façon ! Mais bon, Carrie se dit aussi qu’elle allait un peu loin dans sa déduction, et qu’il valait mieux ne pas penser à ce qu’il faisait avec la photo de la demoiselle devant les yeux, sous peine de vomissement intempestif !

En fait, la demoiselle se dit qu’il n’avait voulu que faire du bien, il voulait reprendre sa veste, et il s’était violemment mangé la porte à cause de ça…C’était bête, pour une fois qu’il avait prévu de faire un truc bien dans sa vie avec Carrie, il avait reçu une porte dans la nez…Comme quoi la vie est vachement mal faites parfois ! En même temps, il aurait pu y penser plus tôt, pourtant, il avait l’habitude de penser à tout lorsqu’ils étaient ensemble…Exemple, s’ils se croisent dans la rue, ils se disent bonjour, puis se sépare 30 secondes après, sans vraiment se toucher, Andrew ne doit pas la regarder avec des yeux de « crapaud mort d’amour » [Désolée pour cette expression XD], et ne devait pas lui faire de compliments, il était obligé de s’arrêter aux politesses courantes, et rien de plus…Le pauvre quand même ! Mais bon, vu l’état dans lequel elle l’avait mis, il ne fallait pas non plus exagérer, et lui mettre tout sur le dos, elle n’en parlerait pas, et garderait cette réflexion bien pour elle…Pour une fois ! Surtout qu’il avait l’air tellement gentil et tellement doux, allongé sur son sofa, complètement occis par le coup. Mais surtout, il n’avait pas cette fameuse mèche dans la figure, ce qui arrangeait pas mal Carrie, elle n’avait pas du mal à le regarder, sans vouloir lui couper la mèche. Il semblait « normal », et c’était bien mieux comme ça ! Elle estompa la pommade sur le nez du jeune homme, le bleu s’était propagé jusqu’à la base du nez…Et il avait toujours mal, peut être qu’il serait nécessaire qu’il aille à ce foutu hôpital ! Enfin, pour le moment, l’affaire avec Miss Donuts n’était pas éclaircie…Mais Andrew réveilla Carrie en lui expliquant qu’il faudrait voir qui l’avait appelé pour savoir si c’était son studio qui lui passait un coup de fil vu qu’il devait y passer…Carrie lui sourit avant de lui répondre…

« Bah écoutes, si tu veux moi j’écoute et je te dis qui t’as appelé…De toutes façons, ça coute rien ! Et au pire s’il faut prévenir, j’appelle, bon, je me ferais passer pour ta cousine ou ton assistante, et je les préviens que tu es malade…Ils ne vont pas te saouler juste si tu ne viens pas aujourd’hui…Ca arrive d’être soufrant ! »

Carrie releva les épaules, comme si au final, ce n’était pas bien méchant…Et pourtant, il avait bien un énorme coup au milieu du visage, chose qui se cache difficilement, et surtout qu’on apprécie par forcément…Mais bon, lui n’était pas à l’écran tous les jours, il était enfermé dans son studio, la promo n’avait pas vraiment commencé, et il n’avait pas à montrer sa tronche…Au pire, Carrie lui prêterait sa maquilleuse, et puis le tour serait joué ! Il finit par remercier la jeune femme pour les soins qu’elle lui offrait, ce n’était pas non plus nécessaire de se montrer poli dans cette circonstance…Carrie n’arrivait pas à saisir pourquoi il était si sympa. Ce n’était pas digne d’une vraie star ! Ok, parfois, il fallait se montrer doux et gentils, mais dans la plupart du temps, il fallait se montrer ferme et droit, pour qu’on vous respecte, sinon, vous vous faites marcher dessus, et les gens profite de vous…Et ça, Carrie l’avait bien compris…Bah oui, surtout avec Andrew…Bref, il était beaucoup trop gentil, et pourtant, aujourd’hui, elle avait absolument besoin de lui, amis dans tout autre registre…Revenons à Mademoiselle Miss Donuts…Celle là était dans la nature avec un secret, et Carrie n’était pas certaine qu’elle n’avait pas aperçu Andrew dans l’entrebâillement de la porte après tout…Elle devait le dire à Andrew, pour qu’ils trouvent un truc tous les deux pour empêcher la jeune fille de vouloir parler un peu trop à certaines personnes…Il fallait donc convaincre Andrew, d’être…Mauvais ! Carrie fut un peu gênée de lui demander ça, mais pourtant il le fallait…Elle se dégagea de l’endroit où elle était pour se relever et marcher tout en parlant…

« Ecoutes, je ne sais pas si tu as entendu, mais tout à l’heure, la jeune fille qui est venue a vu ton blouson et a entendu ton téléphone sonner…Je lui ai pas vraiment menti, en ne niant pas que quelqu’un d’autre était avec moi, parce qu’elle avait tout sous les yeux, je vais pas non plus mentir quand les preuves sont évidentes…Le truc, c’est que je ne peux pas être certaine qu’elle n’en parlera pas…Il se peut qu’elle t’ait vu…Alors je sais que pour toi, c’est pas important, mais bon, moi, j’ai pas trop envi que les journalistes me trouvent ENCORE une relation…J’ai pensé qu’on pourrait peut être en parler tout les trois…Enfin tu vois quoi, lui faire comprendre qu’elle doit se taire…Pour être claire…Tu crois que tu pourrais devenir comme moi, le temps d’une entrevue ?! Juste comme ça quoi… »

Carrie lui souriait, comme une enfant qui demande un bonbon à son papa…En fait, Carrie avait un peu peur, elle n’avait pas envi qu’on la voit au bras d’un mec, et surtout pas envi qu’on dise qu’ils sont ensemble…Elle avait besoin d’être lâché par les médias, avant que ceux-ci ne lui collent aux baskets le temps de la promo de la série qui allait bientôt débuter…Et puis aussi, elle avait besoin de savoir que l’autre ne dirait rien…Mais Andrew devrait l’aider…Alors Andrew en maitre chanteur ?! Vous en pensez quoi…
Revenir en haut Aller en bas
http://popcity.niceboards.net/
Andrew Turner
|| [What if] my Queen doesn't love me ? ||
Andrew Turner


Nombre de messages : 46
Job : Chanteur Abandonné
Âge : 23 ans
Date d'inscription : 05/01/2008

VIP Index
Côté Coeur: Oh jolie Carrie, je t'aime tant et je suis à tes ordres ♥
Côté Lit: Ma Carrie, quand elle le désire ...
VIP Appeal:
*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Left_bar_bleue70/100*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Empty_bar_bleue  (70/100)

*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Empty
MessageSujet: Re: *Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]*   *Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Icon_minitimeMar 27 Mai - 14:20

Pauvre Andrew, victime de sa gentillesse. A être trop bon on en devient trop c*n, ce dicton est bien connu de certain. Il n’avait rien demandé lui, juste tomber amoureux d’une jeune femme trop belle pour lui et qui prenait un malin plaisir à s’amuser avec lui comme avec un chien puis l’envoyer dans son panier quand on a marre pour le rappeler plus tard. Et si le chanteur s’approchait trop de la demoiselle sans qu’elle l’ait décidée, autant dire que la sentence pouvait être terrible. Ne valait mieux pas provoquer la colère de la Reine Evans … D’ailleurs il en avait fait une chanson dans son précédent album, cela ressemblait à une petite histoire parlant d’une Reine belle et fière qui envoyait un simple chevalier accomplir milles et un travaux ingrats aux quatre coins du monde sans rien lui donner en retour, juste une vague promesse sans pour autant la mettre à exécution. La fin de la chanson ? Pour une fois, elle n’était pas à l’eau de rose, cela se finissait sur ces mots :

It lasts even today,
The knight leaves far away
Love gives wings
Even if there’s no happy endings


Il était donc parfois conscient de la réelle Carrie mais l’amour rend aussi aveugle et la plupart du temps, Tutu préfère avoir la tête dans les étoiles, se dire que la demoiselle se cache sous un masque mais qu’elle n’avait pas un mauvais fond finalement. Il n’y avait qu’à la voir en ce instant : elle serait réellement méchante, elle ne l’aurait pas soignée. A la rigueur, elle lui aurait laissée la serviette pour qu’il continue de s’éponger le nez puis l’aurait foutu dehors comme un malpropre en hurlant qu’elle ne voulait plus le voir. Drew ne connaissait que trop bien ce genre de réactions. Combien de fois y avait il eu droit quand ils étaient chez elle et qu’il faisait un mauvais pas ? Il avait arrêté de compter … au dernier décompte, c’était sept fois. C’est pour vous dire à quel point le chanteur pouvait être malmené. Alors, se savoir que la belle le soignait, ce serait un évènement qui n’arriverait qu’une fois dans sa pauvre vie, il fallait absolument en profiter, même au-delà de la douleur. Pourtant, qu’est ce que c’était douloureux ! Le garçon n’était pas du genre douillet mais bon, prenez vous une porte en pleine poire, on verra ce que ça vous fera à vous ! Mais plutôt crevé que d’aller à l’hôpital. Il irait peut être tout à l’heure, seul, mais il voulait profiter de ce rare moment, de sentir Carrie qui prenait toutes les précautions possibles pour ne pas qu’il souffre encore plus, tous les gestes délicats et cette concentration. Pour tenter de penser à autre chose, il l’observait. Non pas dans les yeux, c’était interdit, mais ses jolies mains affairées sur son nez et en fond sa douce face, presque gênée de lui avoir affligé quelque chose de ce genre. Peut être était ce la correction la plus douloureuse sur le plan physique mais si elle savait qu’il avait sûrement bien plus mal quand elle le rejetait alors qu’il avait vraiment envie d’elle.

Elle continuait dans sa gentillesse pour écouter son message sur le répondeur et prévenir le studio si c’était eux qui avait fait sonner son mobile pile au mauvais moment et avait provoqué tout ce bazar. Waw … à croire que tout cela avait transformé la jeune femme. Andrew adorait la voir comme ça … il l’aimait de toutes façons ! Qu’elle soit la peste, la star, la douce ou tout autre, chaque facette montrait une autre beauté. Mais il est vrai qu’elle était plus souvent mauvaise, le malmenait comme un simple plaisir. Il était vraiment l’opposé d’elle, lui type sympa, souriant et calme. Pas besoin de s’énerver pour obtenir quelque chose, il suffisait de demander poliment et il avait ce qu’il demandait. Bon, il n’avait jamais de grandes exigences dans ces loges ou en tournée. Il buvait énormément d’eau vu qu’il chantait, il fallait entretenir sa voix mais après, pas de couleurs, de fleurs ou de 15.000 assistants. Non, il restait un type simple et tant que ça marchait c’était parfait. Pas de grosse tête ni de tout ça. Alors comment un type dans ce genre tombait toujours dans les bras de femmes totalement à l’opposé ? Entre Beverly, égocentrique au possible, et Carrie qui n’était pas vraiment mieux, il les choisissait vraiment mal. Limite, il aime être un jouet entre leurs bras. Non, car il en souffre même s’il ne montre rien. Ecoutez ses chansons, vous comprendrez …


C’est gentil à toi … mais je vais appeler moi-même, je n’ai pas d’assistante, juste un agent et c’est un homme. Tu peux me passer mon téléphone s’il te plaît ?

Bon la douleur faisait exagérer les choses mais sa voix était tout douce, limite il s’excuserait de refuser la proposition de l’actrice ! Bon, quand même pas mais c’est quand même Andrew Turner, un type niais ! Mais avant de récupérer son téléphone il eut le droit encore à un évènement exceptionnel : elle montait un plan où il était inclus dedans ! En gros, il devait être comme elle pour faire comprendre à une personne qu’il n’y avait rien entre eux. Franchement, vous avez vu sa tronche, même sans bleu ? Tutu était tout sauf un type méchant ! Il n’avait jamais essayé … bon peut être dans sa vie, il y eut une ou deux bagarres, quelques mots plus haut que les autres mais rien qui venait de lui, il ne faisait que répondre. Alors là, il faudrait être froid et pas aimable, le contraire même du caractère profond du chanteur ! Ca ne ferait vraiment pas crédible s’il s’énervait alors il hésita. Ses yeux se levèrent au ciel et tout son visage prenait une intense réflexion. D’ailleurs il se rassit car la tête commençait à tourner et voir le plafond tourbillonner était désagréable au possible. Passant ses mains sur son visage en évitant son nez, il remonta sa mèche car même celle-ci lui faisait mal à peine effleurait t’elle son bleu. Puis il regarda Carrie avec un air désolé.

En gros tu veux que je sois méchant ? Je ne sais pas, ce n’est pas vraiment dans mon habitude de m’énerver et je suis mauvais acteur … Je peux essayer mais je pense pas être des plus crédibles. Mais si ça peut t’aider, c’est d’accord.

Il faisait ça dans l’intérêt de Carrie car lui se moquait totalement d’être dans les tabloïds en sa compagnie, qu’on lui attribue une liaison avec la belle. Andrew n’avait rien à se reprocher alors il n’y avait pas matière à faire chanter … Ah, qu’est ce qu’il ne ferait pas par amour, je vous le demande hein ! Puis à ce moment là, son portable se remit à sonner, toujours What If de Coldplay se fit entendre. Il attrapa son mobile pour voir le numéro du studio. Sûrement un de ses musiciens ou les mecs de la régie qui devait se demander ce qu’il foutait. Il regarda Carrie avec un petit sourire.

Je vais répondre, c’est le studio …

Il décrocha et se leva en même temps, il eut la tête qui tourna et manqua de se déséquilibrer. Pas encore remit de son choc, un peu une petite nature celui là. Et il se mit à marcher pour s’éloigner de la jeune femme qui va sûrement appeler celle avec qui il fallait être « méchant ». Dans quelle galère il s’était encore mis celui là ? Pas doué le Tutu …
Revenir en haut Aller en bas
Carrie Evans
Sweet Devil•
Carrie Evans


Nombre de messages : 755
Age : 36
Job : ☼Actrice Of Course...☼
Âge : 22 ans
Date d'inscription : 07/05/2007

VIP Index
Côté Coeur: Il faut trouver la clé, et elle est bien cachée!
Côté Lit: Pour ça, pas besoin de clé, je suis toujours OPEN!
VIP Appeal:
*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Left_bar_bleue80/100*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Empty_bar_bleue  (80/100)

*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Empty
MessageSujet: Re: *Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]*   *Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Icon_minitimeMer 18 Juin - 23:42

Carrie se sentait presque coupable, oui presque, n’allez pas croire que le fait qu’elle est quasiment le cassé nez d’Andrew la dérangeait vraiment, c’était juste qu’elle se sentait coupable qu’il ne puisse pas aller se faire soigner convenablement à l’hôpital ! Bah oui, le nez noir comme il l’avait était synonyme de cassure, c’était certain, et il devait plus que souffrir, mais pour le moment Carrie était bien plus occupé à trouver une solution pour éviter que « Miss Donuts » aille tout raconter à un tel paparazzi qui pourrait avoir l’envie furtive de tout écrire sur son carnet pour le ressortir dans le numéro du mois suivant…Imaginez les affreuses remarques que Carrie pourrait recevoir…Genre, qu’elle est en couple, savoir si Andrew est un bon coup au lit, et autres questions indiscrètes que les nanas dans le monde où elle vivait, posaient lorsqu’une d’entre elles venaient à trouver l’amour de sa vie…C’était une des raisons pour que Carrie restait célibataire ! Au moins, elle conservait tout ça pour elle, et personne ne lui demandait quoi que ce soit…D’ailleurs que ce soit à sa mère ou à son frère, jamais, elle n’avait dit si elle avait eu un coup de cœur pour un type ! C’était son secret à elle, personne ne devait savoir, elle était tellement paranoïaque, qu’elle état quasi certaine, que certains des journalistes à scandales avaient trouvé le moyen de faire suivre les conversations par téléphone… Elle tourna la tête vers Andrew lorsque ce dernier lui expliqua qu’il voulait simplement rappeler, c’est vrai que ce n’était pas vraiment le travail de Carrie, et puis elle n’avait pas réfléchie à tout ce qui pourrait lui arriver…Si la personne au téléphone était une des peu nombreuses fans de Carrie, et qu’il ou elle reconnaissait la voix de la demoiselle…Ce serait encore une fois foutu pour elle ! La rumeur se propagerait à vitesse grand V…Et ce serait fini alors pour la belle blonde…Elle lui sourit, en lui faisant un signe de la tête pour lui faire comprendre qu’il pouvait faire ce qu’il voulait…Pour le moment, la seule chose qui pourrait lui rendre le sourire, et une attitude sereine, serait qu’il lui dise oui ! Qu’il accepte d’être comme elle, au moins pour une fois ! Il lui demanda de lui passer son téléphone, elle se releva donc, pour lui tendre, et elle fut alors bien plus que surprise de l’entendre reparler sans avoir besoin d’insister sur la demande de la demoiselle…

Elle plissa les yeux, signe qu’elle était extrêmement attentive, le début de la réponse ne plu pas vraiment à la demoiselle, au contraire, elle sentait qu’il allait refuser, et qu’elle allait alors se retrouver dans un pétrin incommensurable…Pourtant, plus les mots s’enchainaient, plus l’idée plaisait à Carrie. Il avait accepté, il n’était pas bon acteur, et n’était pas certain de réussir, mais il voulait bien essayer…Ce qui arrangeait Carrie, elle allait pouvoir régler ça une bonne fois pour toute, et faire en sorte que la « Miss Donuts » les laisse en paix, et évite de colporter des rumeurs à leur égard…La belle Evans lui sourit, elle souffla, réellement soulagée, elle regarda autour d’elle pour trouver son téléphone…Il fallait l’appeler, et puis lui demander de venir, et puis qu’ils élaborent un plan, et qu’ils s’entrainent pour être certains d’être dans le ton juste ! Ne pas trop en faire surtout, elle côtoyait des acteurs à longueur de journée, donc elle devait connaitre les ficelles du métier…Enfin, Andrew aurait droit à une séance de cours « d’acting » en bonne et due forme ! C’était le minimum syndical pour qu’elle le croit menaçant…Bah ouais, comment voulez vous qu’une nana pense ne serait ce qu’un instant que Andrew Turner n’est en fait qu’un sale abruti, qui est mauvais avec les gens et surtout très menaçant ?! Il n’était pas du tout crédible dans ce rôle, ça serait plus difficile que prévu…Mais Carrie souriait tout de même, le principal étant qu’il ait accepté la proposition.

Et puis le portable du jeune vint à sonner, elle qui voulait débuter de suite le petit cours, elle devrait attendre…Il s’excusa puis prit l’appel, elle resta silencieuse, comme une tombe…Imaginez quelqu’un reconnait son toussotement ?! Ce serait l’horreur… Elle prit une coupe de champagne, elle l’avala en deux gorgées, comme d’habitude, puis elle se mit à chercher dans son esprit malsain, un plan qui pourrait faire en sorte qu’Andrew ne parle pas de trop…Elle l’observa parler, en fait, c’était comme si, elle avait du coton dans les oreilles, la voix d’Andrew ne pénétrait plus dans sa tête, elle ne voyait plus que le jeune homme, et elle était alors parfaitement prête à le transposer dans toutes sortes de scenarii…Une vraie petit script, elle pourrait écrire son propre film, et devenir une réalisatrice hors-pair ! Elle plissa les yeux, en pensant que si ça se trouvait, l’autre n’avait rien vu, et qu’elle allait les mettre dans un embarra assez important, alors qu’ils pourraient être tranquilles !Elle bu une gorgée, et puis elle se dit qu’il fallait tout de même mettre toutes les chances de leur coté, et qu’elle se devait d’être prête en cas d’attaque de le jeune femme…Par conséquent, Carrie ne lui dirait rien, si l’autre voulait jouer à la maligne, elle pourrait toujours le faire, mais elle s’en mordrait les doigts…Carrie était bien plus intelligente qu’une simple petite assistante plateau, elle avait réussi dans le métier à force de coups de travers, et de plans machiavéliques…Alors une espèce de peste qui pourrait vouloir les faire chanter, c’était quasi un jeu d’enfant…

Mais comment pouvait-elle être certaine que cette fille avait vu quelque chose ?! C’était surement dans son imagination débordante, c’était quasi improbable que la « Miss Donuts » ait vu quoi que ce soit, à travers l’entrebâillement de la porte…Carrie avait laissé juste de quoi passer son nez et un œil, rien d’autre ne pouvait dépasser, pas même le nez énorme et bleuté de notre Andrew national. Carrie s’en rendait compte d’ailleurs, peu à peu, en réfléchissant à son plan…En fait, elle n’en trouvait pas de vraiment bon…Elle se voyait appeler la demoiselle, qui arriverait toute mignonne, avec des Donuts surement. Puis elle la ferait entrer et là, elle découvrirait Andrew, assis les yeux méchants et l’air arrogant prêt à lui dire ses 4 vérités…Carrie fermerait la porte sèchement derrière elle, avant de la sommer de s’asseoir… Et là, l’interrogatoire débuterait, la « Miss Donuts » n’aurait plus rien à dire, elle écouterait sagement, elle aurait simplement à baisser le regard et dire oui à tout…Mais plus Carrie imaginait la scène, plus elle trouvait ça incroyable ! Bien qu’elle soit actrice, elle savait que la vie n’était pas du tout comme dans les séries ou les films, et que ce genre de situations n’arrivaient jamais…Alors il fallait abandonner ?! Laisser faire la chance ?! Est-ce que vous saviez que Carrie n’en avait pas…Et que bien qu’elle accepte d’abandonner son idée de traque de l’assistante, elle devrait tout de même se méfier, après tout, Carrie ne pouvait pas tout savoir ! D’ailleurs si elle avait…

Andrew coupa son téléphone, il la regardait, d’un air niais, encore plus idiot avec son gros pif tout noir…Elle plissa les yeux, un peu dépitée, elle devait se rendre à l’évidence, Andrew ne serait pas méchant, et elle ne pourrait pas demander à la fille de venir, c’est alors, sur un ton totalement dénué de joie qu’elle s’adressa à Andrew qui devait se demander pourquoi Carrie était dans cet état, surtout qu’il n’avait jamais du la voir ainsi…

« On va devoir abandonner mon idée, c’est trop dangereux ! J’ai beau tourner l’histoire dans tous les sens, on sera jamais assez crédible…Enfin toi…Ce n’est pas pour te vexer, mais toi, en méchant…Ce n’est pas possible ! Et puis, qui nous dit qu’elle a vu un truc ?! Elle a aussi peut être vu quelque chose, mais je trouve plus dangereux de la faire venir et de lui dire qu’on était ensemble…Si elle n’a rien vu, et bah elle ne dira rien, et si on l’appelle pour lui dire qu’elle doit se taire, et bah du coup, elle saura…C’est beaucoup trop compliqué pour moi…Je capitule ! »

Carrie venait de perdre une bataille…Elle était toute triste, alors qu’au final, ce n’était qu’une affaire à la noix, qui ne devait tracasser personne ! Qu’est ce que ça ferait de plus au monde, que l’histoire entre Carrie et Andrew soit révélé ?! Absolument rien…Et pourtant, on aurait dit que le monde venait de s’abattre sur les épaules de la jeune femme…À quoi pouvait-elle bien penser maintenant ?! En fait, elle pensait à sa maman. Oui, sa petite maman, dans sa petite maison, avec ses petits journaux à scandales ! Elle les achetait toutes les semaines, au cas où, Carrie ait un encart sur une page…Elle conservait le tout dans un cahier, et le ressortait aux gens de passage…Alors imaginez qu’en ce moment, il y avait à découper et coller…Entre le couple Miltonfine/Carrie, les déboires Underwood/Carrie…Manquait plus que le couple Turner/Carrie, et sa mère serait folle ! Imaginez qu’elle l’avait appelé tous les soirs après la parution de l’affaire avec Miltonfine, pour savoir si c’était vrai, si elle allait se marier, et enfin fonder une famille ! Elle avait donné son avis sur Jake, en disant qu’il était beau, mais bizarre…Elle avait même envoyé un texto, comment Carrie ne le savait toujours pas, pour lui dire que Dwain était plus que sexy ! BEURK ! Alors avec Andrew, ce serait de trop… Elle s’enfila la fin de sa coupe, pour en boire une autre, au point où elle en était, c’était fait, elle était saoule, alors un de plus ou un de moins, elle s’en foutait royalement… Elle regarda très franchement Andrew pour lui dire…

« Tu ne comprends pas toi…Pourquoi je fais tout ce cinéma pour pas qu’on sache qu’on couche ensemble…Je parie que tu me prends pour la première des idiotes, et que tu penses que j’exagère…Et bah dis toi, que j’ai mes raisons et qu’elles sont bonnes…Point ! »

Mais bien qu’elle ait clos le sujet, elle avait une envie pressente de tout déballer à Andrew…L’alcool aidant surement, elle déballa alors tout d’un coup, sans que Andrew ne puisse dire un seul mot !

« Ma mère…Oui ma mère est le souci, et puis mon frère éventuellement…Imagines ce qu’ils endurent à chaque fois que ma tronche apparait sur ces foutus journaux…T’imagines ? Mon frère tient un pub assez réputé à NYC, et a chaque sortie sur VIPINSIDE, des types viennent lui dire que sa sœur « est bonne », et autres mots un peu moins sympathiques et beaucoup plus vulgaires… Quant à ma maman, qui collectionne tout les papiers sur moi, elle a depuis quelques temps, au moins trois histories différentes avec 3 mecs différents, et elle croit à chaque fois, qu’elle va enfin avoir un gendre, et devenir grand-mère…Alors désolée, mais franchement Andrew, je n’ai pas envi d’une autre « Fausse Histoire d’Amour »… »

Ce qu’on ne pourra pas lui reprocher, c’est d’avoir été franche ! Pour une fois…Andrew ne l’avait pas vu sous ce jour, il serait surement encore plus amoureux d’elle après ça, mais tant pis, c’était quasi vital de dire tout ça…Et vu que le champagne la rendait bavarde, il ne fallait pas longtemps pour qu’elle vide son sac…Sacrée Carrie, toujours pleine de ressources…

« Et sinon, ça va ton nez Et ton studio, ils ont dit quoi ?! »

Changement de sujet…
Revenir en haut Aller en bas
http://popcity.niceboards.net/
Andrew Turner
|| [What if] my Queen doesn't love me ? ||
Andrew Turner


Nombre de messages : 46
Job : Chanteur Abandonné
Âge : 23 ans
Date d'inscription : 05/01/2008

VIP Index
Côté Coeur: Oh jolie Carrie, je t'aime tant et je suis à tes ordres ♥
Côté Lit: Ma Carrie, quand elle le désire ...
VIP Appeal:
*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Left_bar_bleue70/100*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Empty_bar_bleue  (70/100)

*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Empty
MessageSujet: Re: *Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]*   *Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Icon_minitimeLun 21 Juil - 19:19

Ce garçon devait avoir un grain pour dire amen à toutes les paroles d’une pareille tortionnaire. Quoique, pour une fois, il avait hésité avant de dire quoi que ce soit, mais comme toujours, il avait dit d’accord. Même si c’est pour jouer un rôle qui ne lui va absolument pas. Franchement vous voyez Andrew Turner froncer les sourcils et se transformer en Bad-boy ? Et pourquoi ne pas arborer un crâne rasé et une barbe de trois jours pendant qu’on y est ! Il était de ces garçons qu’on qualifiait de gendre idéal par sa tenue, sa douceur, sa gentillesse, sa politesse et sa serviabilité. Vous savez, celui qui apporte des fleurs à belle-maman et une bouteille à beau papa, le sourire aux lèvres, qui veut absolument aider à la table, que ce soit pour la mettre, la débarrasser ou autre. Le genre où la mère de la petite amie, en servant sa fille dans ses bras, lui confie tout bas qu’elle était bien tombée. Bref, vous cernez le gaillard ! Mais peu de dames ont pu dire cela, Andrew a toujours eu le don d’avoir des petites amies étranges. C’était pareil avec son ex, Beverly, qui le traitait un peu n’importe comment sans qu’il dise quoique ce soit. Jusqu’au jour où il la lâcha pour Carrie. Et cette dernière n’en était même pas amoureuse, elle prenait du plaisir à le martyriser, jouer avec lui entre chaud et froid, le laissant souvent sur sa faim par pur envie sadique. Et lui, comme tout idiot qu’il était, il se laissait faire. Y en a qui mérite vraiment des claques sur cette planète !

Il avait sûrement le nez cassé à cause de l’actrice mais ne lui en voulait pas. Mais avec un nez fracturé, difficile de respirer, donc de chanter. Son album allait sûrement prendre de retard, sans compter pour les photos car même avec les retouches, il se voyait très mal posé, se sentir convaincant avec un pansement sur le visage. Certains auraient hurlé de rage, ce moment se serait transformé en baston … Pas lui, il s’était senti mal, lui pardonnait à peine eut elle prononcé le mort « pardon » et il l’avait laissée s’occuper d’elle. Rien que pour cela, il eut bien fait de se taire pour une fois. Il n’y aura pas deux fois dans sa vie un moment aussi tendre et sincère avec la Miss Evans. Bon, il n’y avait pas de baisers ni rien mais la voir s’inquiéter pour lui, l’aider à arrêter le sang de couler et tout le reste, il n’y avait rien de mieux. Même la douleur au niveau de sa cloison nasale ne pouvait altérer le bonheur au plus profond de lui. Ce type était maso, je vous le dis ! Et malgré avec tout ça, il voulait bien aider la belle blonde dans son truc où il devait être méchant. Il n’était pas acteur ni quoique ce soit mais il voulait bien faire des efforts. Il serait même capable de décrocher la lune pour elle. Déjà avoir fait un album en son hommage –caché aux yeux de tous évidemment– cela semblait déjà du haut niveau !

Retour à la réalité avec son téléphone chantant auquel il prit l’appel tout en s’excusant et s’éloigna de quelques pas et décrocha. Il s’agissait bel et bien du studio qui l’attendait avec une impatience grandissante. Lui, le jeune homme ponctuel n’avait pas donné le moindre signe de vie. Il est vrai qu’il aurait pu au moins téléphoner pour prévenir son absence. Sa voix n’était pas des plus rassurantes, il avait du mal à respirer et à faire de longs discours. En quelques phrases brèves, le chanteur expliqua qu’il s’était pris une porte dans la tronche et qu’il avait sûrement le nez cassé, qu’il attendait qu’on l’emmène à l’hôpital le plus proche pour se faire soigner, donc qu’il ne viendrait pas pendant plusieurs jours. Les gens le connaissaient, il ne savait pas mentir et donc le crurent. De toute façon, c’était la stricte vérité, pas besoin de fabuler ! Il n’y avait qu’à voir ce nez bleuté virant au noir pour tout comprendre. Il s’excusa une bonne dizaine de fois durant l’appel avant de raccrocher, promettant de donner des nouvelles une fois sortie de l’hôpital. L’appel fini, il retourna d’un pas mal assuré vers Carrie et se rassit tandis qu’elle lui avoua que son plan tombait à l’eau. Il hocha de la tête et eut un petit sourire. « Pour ne pas te vexer », depuis quand Carrie Evans le ménageait ? Il la laissa parler, ne dit rien pendant plusieurs minutes le temps que la jeune femme, ayant visiblement abusée de l’alcool, raconta ses déboires. La peur qu’on les ait vus, qu’on en parle dans la presse et puis le pourquoi. Sa mère. Comme beaucoup de célébrités, on veut faire la fierté de ses parents. Celle de Tutu venait régulièrement à ses concerts, toute heureuse de voir son petit rejeton remplir une salle entière, principalement composé d’adolescentes à moitié en chaleur, reprenant ses chansons en chœur comme une immense chorale. Lui n’était jamais dans les journaux ou alors pour ne rien dire d’autre que « Vu Andrew Turner à tel endroit … ». Juste pour marquer qu’il était encore vivant quoi ! Alors il ne comprenait pas vraiment cette peur de se retrouver dans les pages des magazines people, encore plus le VIPInside … Elle semblait tellement triste, il ne savait pas quoi faire, de peur d’être repoussé. Il passa juste ses doigts sur le visage de la belle avant de caresser sa main quelques instants. Rien de plus, on ne sait jamais comment peut réagir une personne saoule et puis il retenait au fil du temps les leçons : ne jamais se montrer trop entreprenant avec la Miss.

Puis elle changea de sujet, il ne la força pas à parler plus, il avait plus de confessions en deux minutes que depuis qu’ils se connaissaient alors il ne fallait pas se montrer trop gourmand et donc accepta de changer de sujet. Tutu toucha légèrement son nez en grimaçant. Cela faisait vraiment mal, il était dans l’obligation de se rendre à l’hôpital au plus vite, sait on jamais comment peu tourner ce genre d’infections et de fractures. Et même si la présence de l’actrice lui faisait du bien, une sorte d’anesthésiant, elle ne serait pas toujours là à ses côtés.


Oh juste ils s’inquiétaient de ne pas me voir arriver, je leur ai dit pour mon nez … Je pense que les gens l’auraient vite remarqué de toutes façons, ça ne doit pas passer bien inaperçu. Ne t’en fais pas, j’ai … j’ai rien dit de plus, ils ont juste l’explication de base, t’en fais pas.

Jamais il ne voudrait lui faire de mal, même après toutes les horreurs qu’elle lui faisait subir. Il n’était absolument pas rancunier comme vous pouvez le remarquer. Puis il se leva doucement pour se diriger vers la salle de bains, se laver un peu le visage car, quand il le vit dans le miroir, il fut à moitié horrifié. Le nez tuméfié, du sang à presque séché sous son nez et jusque sur le menton. Avec une infinie précaution, il nettoya le tout en deux minutes et réapparu un peu plus frais, sans doute plus à son avantage sans ce nez.

Je me voyais mal rester … comme ça. Et je pense que je devrais me rendre à l’hôpital … Rassures toi ! Je ne te demande pas de m’accompagner … je vais appeler un taxi pour ça.

Il chercha le numéro des taxis de New York dans son répertoire et tout en attendant que quelqu’un décroche, il dit tout bas avec un sourire.

Je partirais sans que personne ne me voie … promis tu ne seras pas dans le magazine à cause de moi …

Vraiment adorable ce garçon ! Dommage qu’il soit un poil trop niais et trop accroché à la demoiselle. Mais on ne peut pas changer une personnalité sur un claquement de doigts …
Revenir en haut Aller en bas
Carrie Evans
Sweet Devil•
Carrie Evans


Nombre de messages : 755
Age : 36
Job : ☼Actrice Of Course...☼
Âge : 22 ans
Date d'inscription : 07/05/2007

VIP Index
Côté Coeur: Il faut trouver la clé, et elle est bien cachée!
Côté Lit: Pour ça, pas besoin de clé, je suis toujours OPEN!
VIP Appeal:
*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Left_bar_bleue80/100*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Empty_bar_bleue  (80/100)

*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Empty
MessageSujet: Re: *Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]*   *Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Icon_minitimeDim 27 Juil - 20:54

Il se justifiait toujours ce type. C’était incroyable, mais à vrai dire, avec Carrie c’était peut être plus judicieux de le faire ! Valait mieux trop d’excuses que pas assez ! Il était tellement niais, qu’il fallait bien lui secouer les puces un peu, en fait, c’était une des raisons pour lesquelles Carrie s’acharnait sur lui, c’était trop facile de s’énerver après un type qui ne bougeait pas, qui s’excusait même lorsqu’il n’avait rien fait. Il était le genre de bouc émissaire, dont on se sert pour se calmer les nerfs après une journée de travail éreintante ou bien après…Oh, sans raison particulière, juste une envie de le mettre minable et puis d’avoir à ses pieds un gentil toutou qui fait tout ce que vous souhaitez. Dans toutes sortes de situations, il pouvait vous satisfaire…Besoin de fraises et ce n’est pas la saison ?! Il vous trouve un magasin et vous en dégote une barquette ! Besoin d’un massage express à cause de votre mal de dos qui vous fait souffrir le martyr, SOS Andrew arrive pour vous masser le dos ! Et encore mieux, vous vous sentez seule, dans votre grand lit, les draps sont glacés et vous n’arrivez pas à dormir ?! Il peut débarquer au beau milieu de la nuit, pour vous épuiser, et vous pouvez alors passer une nuit sereine après une bonne partie de jambes en l’air…Que demander de plus sérieusement ?! Elle serait bien bête de ne pas en profiter, surtout que lui, semblait tellement heureux qu’elle lui fasse subir tout ça ! Il devait avoir un grain ce type, parce qu’elle n’y allait pas de main morte ! La preuve, le nez cassé, elle se foutait bien de savoir s’il allait bien…Enfin, non, pas vraiment, sur le coup, elle avait un peu peur de lui avoir vraiment fait mal, et elle pouvait ! Parce qu’elle lui avait détruit la face, e pour l’album, ce ne serait pas le truc idéal ! Imaginez la pochette du CD, bien que ses cheveux lui cachent une bonne partie du visage, il allait avoir l’air fin, avec ce gros bleu au milieu de la tronche. Alors oui, les maquilleuses pouvaient le cacher, elle le savait parfaitement, c’était son boulot d’origine ! Un coup de correcteur de teint, un peu vert, pour cacher la rougeur autour du coup, puis, un fond de teint d’une carnation différente de la sienne qui couvre totalement le noir, et enfin, une seconde couche de fond de teint de la couleur de sa peau, pour faire plus, naturel ! Un peu de poudre, et Andrew pouvait être tranquille, rien ne se remarquerait…Sauf que pour ses concerts, c’était foutu, le maquillage ne tiendrait pas toute une soirée, sous les feux des projecteurs, et la sueur, il était fini, et tout le monde verrait son horrible nez…Pauvre Andrew ! De toute façon, il avait une petite mine, des vacances lui feraient un bien fou…

Mouais, enfin le pauvre n’avait rien demandé, et même si la culpabilité avait enfin touchée Carrie, ce n’était pas pour autant qu’elle avait dans ses projets de le conduire à l’hôpital ! D’une, parce qu’elle était en voiture, et qu’elle avait bu…Ca ne se faisait pas de conduire en état d’ébriété, surtout que Andrew était déjà amoché, ce n’était pas la peine de lui en remettre une couche avec un accident malencontreux ! Et puis, cette honte était toujours présente, al crainte que quelqu’un les voit ensemble, surtout que c’était peut être déjà fait, il ne fallait pas y compter, elle avait pris beaucoup trop de risques avec lui, s’en était fini des rendez vous sauvage au milieu de tout le monde, elle le verrait dans des coins VRAIMENT à l’écart de la population ! Andrew expliqua à Carrie que son boulot lui avait simplement demandé ou il était passé », parce qu’il s’inquiétait ! Ce qui était normal, ce type n’était jamais en retard, du moins avec Carrie, jamais il n’avait eu une minute de retard ! Au contraire, il préférait arriver en avances, et il avait bien fait, ça lui évitait de voir Carrie en rogne et de devoir repartir chez lui, la queue entre les jambes (XD) parce qu’il était arrivé trop tard, pour faire ce dont elle avait absolument besoin…Et pourquoi ne la quittait-il pas ?! Si t’en est qu’ils sortaient ensemble ! C’était dans son imagination, qu’il était avec elle…Carrie avait vaguement compris un jour, qu’il avait largué sa copine pour elle. Alors qu’au final, c’était ridicule, jamais elle ne lui avait fait croire que quelque chose se passerait entre eux ! Au contraire, d’être mauvaise avec lui, elle avait cru qu’il finirait par la lâcher ! Mais non, c’était tout le contraire, plus elle le rendait malheureux, plus il restait à ses pieds, pour la « servir » ! Drôle de mec, mais pratique en cas de besoin…Elle secoua la tête pour montrer qu’elle avait bien tout écouté de ce qu’il venant de dire, bien qu’elle s’en foute complètement, au moins, elle passait pour une fille sympa et compatissante ! En revanche, la fin de la phrase fut beaucoup plus plaisante, puisque Carrie n’eut pas de soucis à se faire, il ne s’était pas étalé sur la raison du pourquoi un nez cassé, il avait simplement parlé de la porte dans la tronche, et rien d’autre…Elle lui sourit, et d’un coup, c’était beaucoup plus sincère, il avait quelque chose dans son sens, ce qu’il ne comprenait pas. Elle ajouta simplement, sur un ton très neutre, avant de le voir disparaitre dans le cabinet de toilette…Lieu de torture, maintenant…

« Merci Andrew ! »

C’était simple, mais gentil pour une fois…Carrie ne comprenait pas pourquoi, il s’entêtait avec elle…Oui, pour lui, tout était simple, il l’aimait et elle devait se laisser aller, rentrer dans cet amour avec lui, pour qu’ils vivent des moments heureux sans avoir besoin de se cacher…Hum…Plusieurs choses clochaient dans cette phrase…En effet, la première chose qui saute aux yeux, c’est qu’il est amoureux de la demoiselle, chose qu’elle s’interdit formellement depuis le coup de son premier mec à NYC qui lui a fait croire qu’elle était la seule alors qu’il était marié depuis 10 ans avec deux gosses ! Disons qu’elle était refroidie par les sentiments amoureux…Ensuite, elle n’avait pas envie d’une histoire avec lui, pour la bonne et simple raison qu’elle ne le trouvait pas spécialement beau…Tout le monde sait qu’elle déteste sa mèche rebelle, mais au dessus de ça, il n’a jamais été son type d’homme…Trop blond, pas assez rebelle, et dévergondé…Carrie aimait les mecs qui en un coup d’œil vous donnent des frissons dans le bas du dos, et qui d’une main posé sur votre avant bras, vous donne envie de coucher avec lui dans la minute qui suit ! Andrew était aux antipodes de ça, il donnait plutôt envi de le prendre dans ses bras pour le consoler, que de lui faire sauvagement l’amour sur un tapis au coin du feu…Le jeune homme réapparu, il avait essuyé le sang séché sur son visage, et c’était légèrement mieux…Oui, bien sur, les dégâts étaient toujours présents, mais le sang en moins, c’était tout de suite moins affreux à regarder ! Carrie lui lança un petit sourire, et un regard presque triste, et ennuyé…Pour une fois que c’était elle qui était dans la place de celui qui doit des excuses ! Mais ce n’était pas pour autant qu’elle se sentait minable et qu’elle pensait qu’elle lui devait quelque chose, pour elle, ce n’était qu’un aléa de la vie quotidienne, et que si ça se trouve quelqu’un d’autre l’aurait fait aujourd’hui même…Mauvaise foi, quand tu nous tiens ! Il prit la parole, avec hésitation, puis la demoiselle fronça les sourcils, craignant ce qu’il allait dire. Il voulait partir pour l’hôpital, chose que Carrie redoutait, mais il ne lui demandait rien, il allait appeler un taxi, pour y aller…C’était une aubaine ! Elle hocha la tête, en guise de remerciement, elle avait la tête en vrac, de plus en plus, elle avait bu une coupe de champagne à chaque fois que le souci de « Miss Donuts » réapparaissait dans son crane, alors pensez bien qu’elle n’était plus très fraiche, bien qu’elle soit encore lucide, on pourrait lui donner une coupe pour ça…Mais évitons le champagne ! Il posa alors le combiné de son portable à son oreille en attendant de pourvoir commander un taxi, il la regarda en souriant, très gentiment, et il lui promit de ne pas se faire voir…Quelle charmante attention ! Mais heureusement qu’il ne se ferait pas voir, et qu’il resterait discret…Ce n’était pas gentil de sa part, c’était quasiment obligatoire qu’il agisse comme ça…Mais bon, si ça lui faisait plaisir, pour une fois, al jeune Evans se força à être aimable et à le remercier une seconde fois, pour ce geste assez sympathique, il fallait l’avouer…Au moins, ce type n’était pas orgueilleux, et sa fierté, il l’avait laissé chez lui ! Cela dit, c’était dans sa nature, vu ce qu’elle lui faisait endurer…Avant qu’il ne parle au téléphone, Carrie se permit une petit parole…

« J’espère que ça ira, quand le taxi arrive, tu ne dis rien, tu ne parle pas de moi, si le chauffeur te poses trop de questions…Essayes de le rembarrer, t’es une Star, tu as le droit, s’il est trop curieux, c’est ta vie privée ! Et puis à l’hôpital, c’est pareil, ils vont te poser des questions, c’est obligé, mais jamais, tu n’évoques le nom de Evans ! Et puis, entre tout ça, tu me tiens au courant… »

Ouais, c’était une mégère mais quand même, s’il allait vraiment mal, elle pouvait faire un minimum de choses pour l’aider à aller mieux…C’était la moindre des politesses, et si elle ne voulait pas vraiment s’approcher de lui, la mère de Carrie lui avait toujours appris à se montrer correct avec les gens, surtout lorsqu’on est en tord ! Maman Evans a bien fait son boulot…Elle ajouta à sa dernière phrase, avec beaucoup d’hésitations…

« Ouais…Je veux dire que, tu pourras m’appeler…Quand tu seras parfaitement seul…Pour me dire ce qu’ils t’ont fait…Et comment tu te remets…Et si tu as besoin de médicaments, et que tu n’as pas le temps de passer les prendre…Et bien, j’irais…Enfin, si j’ai le temps, au pire, j’enverrais mes chauffeurs pour moi, et ils te les déposeront…Enfin, on verra quoi… »

Et bien, il pouvait conserver ce moment à tout jamais dans sa tête de niais, parce que c’était surement la seule et la dernière fois que la jeune femme lui proposait de lui rendre un service et surtout qu’elle lui demande de l’appeler…Finalement, c’est presqu’un bien pour un mal !
Revenir en haut Aller en bas
http://popcity.niceboards.net/
Andrew Turner
|| [What if] my Queen doesn't love me ? ||
Andrew Turner


Nombre de messages : 46
Job : Chanteur Abandonné
Âge : 23 ans
Date d'inscription : 05/01/2008

VIP Index
Côté Coeur: Oh jolie Carrie, je t'aime tant et je suis à tes ordres ♥
Côté Lit: Ma Carrie, quand elle le désire ...
VIP Appeal:
*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Left_bar_bleue70/100*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Empty_bar_bleue  (70/100)

*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Empty
MessageSujet: Re: *Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]*   *Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Icon_minitimeSam 30 Aoû - 1:42

Il n’avait pas de mauvais fond, ce garçon était une véritable crème même ! C’est bien le genre de type à épouse une fille forte, autoritaire pour se plier au moindre de ses désirs ! Celle qui deviendrait Madame Turner serait comblée car il se plierait au moindre caprice de la fille. La preuve avec Carrie, il se rabaissait pour elle, se cacher quand ils s’embrassent, elle pouvait le virer quand ça lui chantait et il ne contestait jamais, il n’y avait jamais de « non » ferme et définitif, ce genre de comportement viril et qui fait totalement homme. Lui n’avait pas ce côté-là, il était plutôt du genre romantique et fleur bleue qui fait craquer les adolescentes en pleine crise d’amour, pensant qu’Andrew était le prince charmant et qu’il leur chanterait toute leur vie des chansons à l’eau de rose au bord d’une plage avec un soleil couchant … Bref, le gros cliché du romantisme digne des romans de gare que toutes les filles ont du rêver une fois dans leur vie ! Ce n’était pas du tout le genre de l’actrice, elle devait préférer les hommes qui lui tenait tête, jouait avec elle et qui passait au moins un moment intime complet avec elle avant de se casser. Andrew n’arrivait souvent pas à enlever ses sous-vêtements, c’est pour dire à quel point il était malmené par la jeune femme ! Comme on dit, l’amour est aveugle et peut nous faire faire n’importe quoi, surtout les pires choses, jusqu’à mettre sa fierté plus bas que terre pour les beaux yeux d’une demoiselle. Finalement, parfois ça pouvait valoir le coup. La preuve, Andrew avait eu le droit d’être soigner par la Evans, la voir désemparée et même triste. Mieux, elle lui avait confié son histoire à propos des médias qui la collait avec n’importe quel garçon qui l’approchait un peu trop. Jamais elle ne parlait d’elle de la sorte, cela l’avait vraiment interpellé et de savoir que l’actrice pouvait avoir un côté tendre, cela avait rendu Tutu encore plus amoureux. Pas de chance pour Carrie mais on ne peut pas contrôler les sentiments des autres !

Il retrouva le numéro de téléphone du taxi mais avant qu’il n’appuie sur la touche verte pour appeler, la jeune femme lui adressa la parole. Evidemment, c’était les recommandations qu’il ne parle pas d’elle. Andrew avait l’habitude, il ne disait jamais rien sur elle. Quand on lui demandait qui pouvait être cette fabuleuse personne qu’il décrit dans ses chansons, il se contente d’hausser les épaules, jouer le mystère et s’en amuser. Alors, dans la vie quotidienne, Tutu pouvait bien continuer ce manège avec un chauffeur de taxi et à l’hôpital. De toute façon, il allait dire la stricte vérité : il s’était pris la porte dans le nez, c’était un accident. Point. Pas besoin que les gens sachent qui lui avait balancé la porte, cela ne servait à pas grand-chose ni quoique ce soit. Par contre, la suite était mignonne, elle voulait être tenue au courant de la suite des évènements. Cela le fit sourire, il était vraiment touché, il s’en moquait de savoir si elle était sincère ou si c’était juste pour savoir s’il n’avait pas gaffé leur relation. Qu’importe, c’était l’intention qui comptait et lui en était tout heureux. Il lui fit un charmant sourire, qui l’aurait été d’autant plus s’il n’avait pas eu cet horrible bleu au nez qui virait au noir violacé, totalement anti glamour mais on lui pardonne, ce n’était pas de sa faute ! Puis elle se ressaisit, essayant jouer un peu son numéro de fille sans sentiments mais avec beaucoup d’hésitations. Quand il sera parfaitement seul, il pourrait l’appeler et tout le reste … Le coup des médicaments, c’était chou, vraiment et il hocha de la tête d’un air entendu tandis qu’il appuya sur le bouton vert pour appeler les taxis qui répondit d’une rapidité exceptionnelle.


Bonjour, j’aimerais qu’un taxi vienne me chercher aux studios de Brooklyn, rapidement … Andrew Turner.

Un cri hystérique se fit entendre au bout du téléphone et la fille lui annonça fièrement que d’ici cinq minutes, un taxi viendrait à son secours. Il raccrocha tout content car son nez commençait à lui lancer violemment. Il le toucha du bout des doigts avant de faire une grimace, il faut vraiment qu’il aille à l’hôpital.

C’est pratique quand on est connu, il suffit de dire son nom … aïe … Ca fait vraiment mal, vivement qu’il arrive …

Il y eut un blanc et il regarda Carrie avant de se reprendre avec un air désolé.

Je … heu … je suis bien là mais …ça … mon nez … il commence vraiment à me faire trop mal …

Là, il s’enfonçait dans la mouise de la bêtise et ses joues rosirent légèrement. Il ne savait pas du tout s’y prendre avec les filles, sa timidité et sa gaucherie pouvaient rendre toute chose la moindre romantique dans l’âme, voir un garçon aussi sensible et à fleur de peau au niveau de ses sentiments. Cela fait très roman pour adolescentes où le garçon se réveille finalement très doux avec la jeune fille en lui promettant amour éternel … Le pire est que Turner était typiquement ce genre de mec, très tendre, jouant de la guitare, pouvant vous dire des mots d’amour, toujours sincère hein, et il n’aurait d’yeux que pour la fille ! Quand il aime, Andrew ne pouvait pas aller voir ailleurs, de toutes manières il n’aimait pas papillonner comme beaucoup de garçons, pas vraiment son genre. Lui c’était une fille à la fois et c’était tombé sur Carrie. Pas de chance pour lui, il n’était pas du tout son type mais s’en accommodait quand il n’y avait que lui …

Il voulut s’approcher de la belle mais regarder sa montre, son taxi n’allait pas tarder alors il lui fit un petit sourire et s’approcha d’elle finalement.


Je vais y aller, je connais bien les studios, je vais me faire discret promis … Et je t’appelle … quand je serais chez moi … tu sauras tout. Promis.

Il déposa rapidement un baiser du bout des lèvres. Il allait partir et puis après tout ce qu’elle lui avait fait subir, il avait bien le droit à une petite compensation avant d’embarquer vers l’hôpital le plus proche. Il lui fit un petit signe de la main et sortit de la loge. Il allait partir quand il se rendit compte qu’il avait oublié sa guitare. Ni une ni deux, Andrew rentra à nouveau dans la loge de Carrie qui sursauta, il se mordit la lèvre inférieure.

Désolé … ma guitare …

Il l’a pris et repartit comme un petit voleur en fermant doucement la porte. Il n’y avait personne à portée de loge. Regardant à gauche et à droite, il n’y avait personne, mis à part deux techniciens de dos qui discutaient autour d’un magazine où Turner pouvait en voir une en sous-vêtement … Il tourna vite la tête, limite gêné et pressa le pas jusqu’à dehors, le taxi était là, à la bonne porte et Andrew ouvrit la portière et le chauffeur eut une mine déconfitte en le voyant.

A l’hôpital de Manhattan le plus proche s’il vous plaît.

Ah oui, vous allez en avoir bien besoin !


Le type remit la radio et se mit à conduire sur les routes de Brooklyn pour aller à Manhattan. Il n’y avait pas encore trop de monde et Andrew regardait la voiture traverser le pont avec un petit sourire quand il entendit sa chanson. A ce moment là, le conducteur le regarda dans le rétroviseur avec un air interrogateur.

Ce n’est pas vous qui chantez ca ?? Ma fille est fan de cette chanson et des CDs d’avant.

Oui c’est moi, c’est super gentil pour votre fille …

Si vous pouviez lui signer un autographe … Son nom est Cassie, comme la chanson ! Autant vous dire qu’elle est toute folle ! Mais pourquoi votre nez est comme ça ?


Andrew se tut, ouvrit son étui de derrière et sortit une photographie de lui. Non, il n’était pas mégalomane mais juste que son agent lui en avait donné, avec les fans on ne savait jamais. Alors il signa et le posa sur le siège avant.

Une porte dans la figure, c’est bête, hein !

Il fit un petit sourire amusé et la route se poursuivit jusqu’à l’hôpital. Il était temps …
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Empty
MessageSujet: Re: *Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]*   *Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]* Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
*Le toutou a sa mémère [PV Adrewww]*
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEW YORK VIP :: ♦ SOUTH NEW YORK ♦ :: BROOKLYN :: PARANY STUDIOS-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser